L’exhorte du Président Vlavonou face au Covid-19 : « Ne cédons pas à la fatalité »

 L’exhorte du Président Vlavonou face au Covid-19 : « Ne cédons pas à la fatalité »

Le Corona virus a marqué de son triste sceau, l’ouverture de la 1ère session ordinaire 2020 de l’Assemblée nationale. Outre les dispositions de prévention mises en place pour faire respecter les gestes barrières contre cette pandémie, le président Louis G. Vlavonou après avoir fait le point de la situation au plan international, régional et local, exhortera ses concitoyens à respecter encore plus les consignes préventives et a surtout exhorté à ne pas céder à la fatalité.

« En effet, il y a plus de trois mois que le monde entier est secoué par le coronavirus qui a fait son apparition en décembre 2019 en Chine dans la ville de Wuhan. Aujourd’hui, les personnes contaminées par ce virus qui a entrainé une pandémie se comptent par milliers à travers le monde. Comme d’autres continents, l’Afrique n’est pas épargnée par cette pandémie devenue le principal ennemi à combattre et à vaincre en raison de sa rapide propagation, du taux élevé de mortalité qu’elle engendre et de son impact très négatif sur la vie socioéconomique.

Malgré les mesures prises au plan national et international, le mal est là, toujours agressif ; il se propage de plus en plus et devient plus que jamais mortel. Les cas des pays tels que l’Italie, l’Espagne, la France et les Etats-Unis en disent malheureusement long ; et ceux qui pensent à  ce qui se passait en 1678 quand Jean de la FONTAINE écrivait cette fable intitulée les animaux malades de la peste n’auraient pas tord :

« un mal qui répand la terreur,

Mal que le Ciel en sa fureur

Inventa pour punir les crimes de la terre.

Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :

On n’en voyait point d’occupés

À chercher le soutien d’une mourante vie ».

Mais face à ce sombre tableau, à qui irions-nous ? Acceptons notre faiblesse ; ne grinçons pas les dents ; ne nous raidissons pas et écartons tout ce qui nous obscurcit ; pas de fatalité encore moins de fatalisme en éliminant en nous les parasites de la joie et de la paix que sont : la peur ; l’inquiétude ; le ressentiment ; la soif de connaitre l’avenir ; le pouvoir du passé ; les convoitises ; les mauvaises réactions ; les plaintes et murmures ; la résignation ; l’apitoiement sur soi ; le découragement. … La lutte contre le Coronavirus n’est pas seulement l’affaire du Gouvernement et des autres institutions de l’Etat. Elle n’est pas non plus, celle des services de santé, des forces de défense et de sécurité uniquement, mais elle est l’affaire de tout le peuple béninois à commencer par les représentants de la Nation que nous sommes. C’est pourquoi, je nous invite dans une démarche pédagogique, à montrer le bon exemple qu’impose la situation sanitaire actuelle et à faire comprendre à nos mandants que l’heure est assez grave et qu’il nous faut souder les coudes pour arriver à bout de cette pandémie… »

J-Marc-Aurel AGOSSOU  www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

#Premieresessionordinaire2020 , #Assembléenationale, #8emeLegislature, #DiscoursduPresident, #Covid-19 #LouisVlavonou, Wasexo, #Benin

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :