Litige frontalier entre 2 villages de Dangbo: 3 morts et des blessés graves

L’érection d’un module de classe, signe de développement a été le vendredi 14 septembre dernier cause de pertes en vie humaines et de blessés graves.  Le litige domanial et frontalier qui opposait depuis un moment les villages de Hondji et d’akpamè dans l’arrondissement de Hozin commune de Dangbo, a atteint son point culminant avec les contestations nées de la volonté d’ériger un module de classe à la limite frontalière des deux villages. Bilan des affrontements, on dénombre au total trois morts des suites de coups de machettes et de tirs de fusil et de nombreuses personnes grièvement blessées. Selon les recoupements faits,  un terrain cédé par le village d’Akpamè devrait connaitre l’érection de modules de classes au profit de Ceg Hondji. C’est la pomme de discorde entre les  deux villages frères Akpamé et Hondji. Pour les habitants d’Akpamè, comme le terrain devant abriter cette construction de salle de classe est sur leur territoire, ce collège devait leur revenir de droit et porté la dénomination de Ceg d’Akpamè 2 ce que ne conçoivent pas les ressortissants de Hondji qui veulent s’arroger la légitimité de bénéficier de cette infrastructure scolaire. Aux dernières nouvelles, malgré l’envoi des forces de l’ordre sur le terrain, la tension reste vive entre les habitants des deux villages.

Jean-Marc Aurèle AGOSSOU

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :