Mairie de Dangbo :L’interdiction du lotissement et du prélèvement du sable bloquent le budget

( DEJA 4 MOIS D’ARRIERES DE SALAIRES ET D’INDEMNITES)  

Ça ne va pas à la mairie de Dangbo. D’aucuns diront que c’est normal puisque c’est à l’image du pays. Seulement les problèmes de la commune de Dangbo ont d’autres origines. Ces problèmes ont pour nom l’interdiction des opérations de lotissements et celles de prélèvement du sable fluvial. En effet courant fin 2011 début 2012, le préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau, François Houessou a, par message radio porté, demandé au maire Clément Gnonlonfoun de surseoir à toutes les opérations de lotissement et de prélèvement de sable dans la commune de Dangbo. Selon le préfet Houessou, la poursuite de ces deux opérations pourrait conduire à des troubles à l’ordre public. Faux rétorque le maire Clément Gnonlonfoun qui explique que suivant les recommandations d’un rapport du ministère de la Décentralisation en 2012, il lui avait été demandé de prendre toutes les dispositions pour faire retourner dans le patrimoine de la mairie, un lot de 206 parcelles propriétés de la mairie et  illégalement octroyées ou vendues. Selon le maire, le Préfet qui selon les textes de la décentralisation a 15 jours pour donner suite aux correspondances des maires, n’a pas répondu à ses courriers plus de 24 mois après. A en croire le maire Gnonlonfoun, c’est lorsque les opérations de lotissement ont été relancées que le préfet a pris la décision de les surseoir. Malheureusement, les mesures prises par le préfet ont des corolaires sur le budget de la mairie. C’est ce qui ressort des déclarations du maire qui explique que les opérations de lotissement et de prélèvement de sable fluvial contribuent pour 64,5% dans les recettes directes de la mairie. Selon les propos du maire, la non perception de ces ressources  fait que des employés de la mairie ont quatre mois d’arriérés de paie. Il en est de même pour les indemnités des conseillers. Le problème est si profond que le ministre en charge de la décentralisation a écouté le maire Gnonlonfoun et le préfet Houessou au début de cette semaine. Nous y reviendrons.

Francis Z. OKOYA

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :