Malgré la morosité économique sous la Rupture : La Sbee toujours prête à gruger ses abonnés

 Malgré la morosité économique sous la Rupture : La Sbee toujours prête à gruger ses abonnés

Facture SBEELes abonnés de la Société béninoise de l’énergie électrique (Sbee) souffrent le martyr depuis plusieurs jours. En témoigne le nombre de factures distribué par cette société ce mois. En effet, deux factures ont été distribuées par la Sbee aux ménages qui sont ses principaux abonnés dans le mois de juillet 2016. A y voir clair, cette société distributrice de l’énergie électrique n’a pas tenu compte de la situation actuelle du panier de la ménagère. En  effet, depuis l’avènement du régime de la rupture, le panier de la ménagère souffre beaucoup. En témoigne les nombreux cas évoqués par les bonnes dames des marchés des grandes villes du pays. La clientèle en ces lieux est indésirable à cause de la chute vertigineuse de la monnaie du Nigéria qu’est le Naïra. En effet, depuis que la monnaie principale du Nigéria a perdu sa valeur, les activités commerciales du Bénin ont considérablement chuté. Ainsi, les commerçants béninois qui, jadis importaient au grand voisin de l’Est, sont obligés de suspendre à toutes activités pour ne pas couler à la perte.

Cette situation que traversent les commerçants béninois n’a guère émoussé aux ardeurs de la Sbee. En effet, malgré les coupures intempestives de l’énergie électrique, cette société a jugé bon d’envoyer deux factures à ses abonnés qui, tenez vous tranquille, doivent les régler en deux semaines. Si l’on part du préalable que durant les depuis l’avènement du régime de la rupture que l’énergie électrique s’est faite rare, il faut préciser que les montants inscrits sur les factures n’ont aucunement tenu compte des coupures. En effet, un des responsables de cette société qui a requis l’anonymat nous a clairement confié qu’il y a un jeu flou qui s’organise à ce niveau. « Les populations sont grugées à cause de la mauvaise gestion des dirigeants », nous a confié ce responsable. L’homme va plus loin en précisant que cette société malgré l’annonce de la fin du délestage pour octobre 2016. « La Sbee doit plus de 40 milliards à la Communauté électrique du Bénin (Ceb) et cette dette a été contractée sous l’ancienne régime. Rien ne bougera si ladite dette n’est pas réglée », a martelé le responsable. A y voir clair, il y a une mauvaise gestion qui a élu domicile dans cette société. Et pour cause, les populations ont chaque mois payé les factures qui leur sont adressées.

Un défaut de compétence !!   

Tout, porte à croire que cette société est mal gérée. Le gouvernement de la Rupture doit tout faire pour effectuer un toilettage à ce niveau soit en vue de mettre à l’écart de cette société les brebis galeuses ou soit de favoriser la concurrence.  Selon nos investigations, cette situation est la cause  directe du non présence d’une concurrence à la Sbee. Si l’on en tient compte des explications des responsables de cette société, la distribution de deux factures serait due à la pénurie du papier. Mais pour une société de grande envergure comme la Sbee, une telle pénurie est plus que grave puisque les abonnés ont régulièrement satisfait à leur devoir. Tout ceci montre qu’il y a une incompétence notoire au sein de cette société avec des cas de faux diplômes que le nouveau régime doit au plus vite procéder à un toilettage qui ne dit pas son nom.

Un dysfonctionnement total des différents systèmes

Aujourd’hui, il n’est plus à rappeler plus à personne que les différents systèmes de la Sbee ne fonctionnent pas comme cela se doit. En témoigne d’une part le paiement des factures mais aussi le système de la facturation. En ce qui concerne les procédures de la facturation il est à précisé que cette opération ne suit aucune norme. Contrairement à ce qui est affiché sur les factures, les abonnés sont souvent grugés par la Sbee. De plus l’absence de connexion internet fait le grand défaut. « Dans la perspective de payer nos dettes, nous utilisons des méthodes pour amener les abonnés à contribuer au paiement de nos dettes car sous l’ancien l’ancien régime le Chef de l’Etat a, plusieurs fois, payé les salaires des fonctionnaires grâce à nous », a laissé entendre un autre fonctionnaire pas des moindres de cette société.

De tout ce qui précède, il est clair que la Sbee est victime de son défaut de compétence à tous les niveaux et le gouvernement de la Rupture doit faire dans un bref délai un nettoyage comme cela se doit. De plus, il serait primordial de revoir le système de facturation au niveau de cette société car depuis l’avènement du régime du « Nouveau départ », le panier de la ménagère souffre beaucoup.

Ils ont dit

Evélyne Agossou, gérante d’une poissonnerie

« Les deux factures de la Sbee sont tellement exorbitantes que je n’arrive pas à les payer. Je n’ai jamais payé plus de 15.000 f Cfa pendant que l’énergie est fournie en plein temps mais malgré les coupures intempestives, la Sbee m’a envoyé 30.000 f Cfa comme facture pour un mois. Je pense que c’est un vol de la part de nos dirigeants.

Sylvestre Ayosso, informaticien

« Moi je suis sur le point de faire recours à l’énergie solaire car vous ne consommer pas le courant mais à la fin c’est une facture exorbitante que la Sbee vous envoie. Le pire dans tout ça, est que ce sont deux factures qui sont envoyées et vous avez à peine deux semaines pour les régler sinon vous serez coupés »

Alain Sodjinoutin, gérant de buvette

« Il faut privatiser cette société qu’est la Sbee. Je pense que c’est le mieux que puisse faire le gouvernement du Président Patrice Talon. Les consommateurs ont trop souffert. Il est à clair que ces gens ciblent ceux qui utilisent l’énergie électrique et les taxent sans tenir compte de leur consommation. Je sais de quoi je parle et je mets au défi n’importe quel agent de cette société de me prouver le contraire »

Ghislain Dansou, Technicien en électronique

« J’appelle le président Patrice Talon à faire sien le dossier de la Sbee. Je sais qu’à en croire le ministre d’Etat Irénée Koupaki, la fin du délestage est probablement pour fin octobre 2016 selon les dispositions prises par le régime en place mais il faut vraiment faire un toilettage à la Sbee car les abonnés souffrent trop ».

Marc KOSSOU  www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :