Mauvaise qualité de la connexion internet : Bénin Télécom participe à la « décapitalisation » de Porto-Novo

 Mauvaise qualité de la connexion internet : Bénin Télécom participe à la « décapitalisation » de Porto-Novo

Bénin TélécomsLes internautes de Porto-Novo sont désœuvrés tous les weekends et ce, depuis plus de quatre mois. Et pour cause la mauvaise qualité de la connexion internet offerte aux populations de la ville Capitale par la société Bénin Télécom. Une situation qui n’est pas sans conséquences sur les activités dans plusieurs domaines.

Adresse introuvable ou impossible de vous connecter, telles sont entre autres les inscriptions qu’affichent les écrans face à toute tentative de connexion à internet. Impossible de vous connecter, impossible donc de répondre à un certain nombre de préoccupations via internet. Tel est la peine quotidienne des populations de la cité des Aïnonvi chaque jour et ce, depuis plusieurs mois.

Devenu de nos jours, le levier et la pépinière de toute recherche et une source inévitable d’informations, la connexion internet a donc pris congé de ses usagers  de la ville de Porto-Novo qui ne sont jamais avertis des éventuelles interruptions pour que de préalables dispositions soient prises. Les agents de la société Bénin Control rencontrés pour des besoins d’éclaircissement, confirment que la mauvaise qualité de la connexion internet constatée à Porto-Novo est due à la mauvaise volonté des autorités de cette société d’offrir un bon service aux abonnés de cette partie du Bénin. A en croire l’un de ses agents, cette situation est due à la vétusté des équipements installés à la direction de l’Office des postes et télécommunications (Opt) de cette municipalité. « La coupure de la connexion internet à Porto-Novo est la conséquence directe des anciens équipements installés pour la fourniture de l’internet. Et pourtant la société dispose de nouveaux équipements pour faire l’affaire », a laissé entendre un autre agent de Bénin Télécom.

Si l’on en tient à tout cela, on tenté de dire que la Société Bénin Télécom participe à la « décapitalisation » de Porto-Novo. En effet, pour une ville Capitale, Porto-Novo ne devrait pas manquer de connexion internet. L’autre chose sur laquelle il faut mettre un accent particulier est que lorsque la connexion internet de l’Opt est défaillante, celle des sociétés privées comme Oti, Isocel et autres reste fonctionnelle. Or c’est Bénin Télécom qui est le fournisseur de la connexion internet à toutes ces sociétés privées. Il se pose alors un problème grave au sein de cette société distributrice de la connexion internet. L’on est en mesure de se demander si les autorités en charge de Bénin Télécom sont actionnaires dans ces sociétés privées.

 

Une situation qui cause beaucoup de manque à gagner

Cette situation à l’instar de celle de chute vertigineuse du Naïra, a eu beaucoup de conséquences fâcheuses sur la population de la ville de Porto-Novo. Des cybers café aux banques en passant par les hôtels, sans oublier les autres secteurs qui ont besoin de la connexion internet, toutes les activités tournent au ralenti, causant ainsi beaucoup de manques à gagner non seulement pour les populations qui s’offrent les services de ces structures mais aussi pour les structures elles-mêmes. Dans le secteur banquier, la coupure de la connexion internet a favorisé le ralentissement des activités de transferts d’argent d’une ville à une autre. Selon le chef d’agence d’une banque de la ville de Porto-Novo, les clients sont très embêtés par cette situation. «Ils se mettent en colère lorsqu’on leur explique que faute de connexion internet, ils ne peuvent pas effectuer certaine opération comme celle de retrait ou de transfert d’argent et bien d’autres choses. Avant de partir, certains nous disent de tout faire pour remédier la situation comme si c’est la banque qui fournit la connexion internet» a-t-il ajouté. Dans un autre domaine que celui de la banque, les conséquences de la mauvaise qualité de la connexion internet se sont aussi fait ressentir. C’est le cas de la plupart des hôtels installés dans la municipalité de Porto-Novo. Le défaut de la connexion leur crée beaucoup de manque à gagner. C’est ce qui nous confie l’un des gérants de ces hôtels. « La semaine dernière, nous avons perdu plusieurs clients venus d’Europe à cause de l’indisponibilité de la connexion internet. Ils ont dû partir pour Cotonou pour y passer leur séjour », a laissé entendre le gérant. En ce qui concerne les conséquences de la coupure de la connexion internet sur les cybers café, elles ne sont pas non moins importantes. Et pour cause, le chiffre d’affaire de ces derniers a largement connu une baisse. «Les clients se font rares. Quand ils viennent et on leur dit qu’il n’a pas la connexion, ils repartent. Et quand ils repartent, cela ne nous arrange pas tout simplement parce que notre chiffre d’affaire diminue largement», confesse un dirigeant de cyber café.

Un dédommagement ?

Malgré la mauvaise qualité ou de l’indisponibilité de la connexion internet à Porto-Novo, les abonnés sont régulièrement coupés. La société Bénin Télécom ne se soucie pas de dédommager les abonnés qu’elle gruge chaque mois pour la mauvaise prestation qu’elle leur fournit. Selon les explications qui leur auraient été fournies, les installations techniques de Bénin Télécom ne permettent pas de suspendre les comptes des consommateurs pendant que la connexion est indisponible. Ce qui voudra tout simplement dire que les consommateurs de la connexion de Bénin télécom vivront à leur dépend les effets de cette coupure de connexion. Pourtant, cette situation a eu des impacts négatifs sur les activités des opérateurs de l’économie nationale. L’internet étant de plus en plus utilisé dans le monde des affaires. Les banques, cybers cafés et autres structures ont vu pour certains leur activités ralentir. Et d’autres ont dû les suspendre pendant plusieurs jours. Idem pour les citoyens qui utilisent l’internet pour leurs activités respectives. Ces différents abonnés de cette société ne seront jamais dédommagés.

Il urge que le nouveau régime à travers l’actuel Directeur général de la société Télécom revoie les équipements de la connexion internet installés dans la ville Capitale pour que l’internet qui n’est plus un luxe soit une réalité à Porto-Novo.

Marc KOSSOU  www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :