Me Houngbédji à propos de la Lépi et des élections communales : « Si le problème n’est pas bien résolu, c’est tout le pays qui sera en effervescence et cela ne sera pas facile à maîtriser…»

En marge des travaux du séminaire de réflexion organisé par le Prd samedi dernier à Porto-Novo, Me Adrien Houngbédji, interviewé par les hommes et femmes de média, s’est prononcé sur le fondement du séminaire, le pourquoi et comment corriger la Lépi. L’absence du Prd à la réunion de concertation parlementaire sur la Lépi a été aussi abordée. Pour Me Adrien Houngbédji, sir la correction de la Lépi n’intervenait pas avant les prochaines élections communales, le malaise et les remous qui en découleront seront plus grands que ceux des présidentielles. Il s’en explique à travers ses réponses dans cette interview.

Francis Z.OKOYA

Qu’est ce qui motive l’organisation de cette journée de réflexion du PRD sur la LEPI?

 Comme nous avons eu à le faire à l’occasion de la révision de la Constitution nous avons voulu,  au sujet de la LEPI qui est un sujet de grande préoccupation pour les Béninois, que les responsables du PRD, les élus, les cadres soient bien outillés pour  affronter le débat national  qui va  s’instaurer sur la question. Si on ne sait pas quelque chose, on ne peut pas valablement en parler. Nous espérons qu’à partir de ce séminaire, les responsables pourront dans les instances, dans les fora où ils interviendront, que ce soit à l’Assemblée nationale, que ce soit dans les communes, que ce soit dans les villages, que ce soit dans les conférences, avoir des arguments valables pour discuter du problème de la LEPI. Le deuxième objectif que nous visons en faisant l’autopsie de l’existant, c’est de trouver des solutions pour que la LEPI soit un instrument fiable en vue des prochaines élections. Comme vous le savez nous allons avoir les élections communales d’ici à 7 ou 8 mois et les élections législatives vont suivre en 2015. Nous ne  voudrions pas que ce qui s’est produit la dernière fois se reproduit. Et par conséquent, il faut que nos responsables se préparent à ce que des corrections pertinentes soient faites et qu’un chronogramme, un calendrier réaliste soit proposé pour que ces corrections soient faites. Voilà l’objectif principal de ce séminaire. Outiller nos responsables.

Que ferez-vous des différentes recommandations qui sortiront du séminaire ?

  Il y aura des débats, je l’espère. Nous allons recueillir les recommandations, nous allons  les multiplier à travers les cellules du parti, nos sous- sections, nos sections. Nous allons les multiplier à travers les maires, les députés  pour que l’ensemble du public se saisisse du dossier. Par exemple à la fin du séminaire, l’intégralité de ce qui  a été dit sera reprise sur les chaînes de télévision. Cela permet de mobiliser les populations autour du dossier. Nous allons faire des plaquettes qui seront distribuées non  seulement aux militants PRD mais à toute personne qui s’intéresse au dossier de la LEPI. Moi, mon rôle en tant qu’opposition est de faire des propositions. Le Bénin est à nous tous. Chacun a compris que la LEPI, la dernière fois telle qu’elle a été conduite aurait pu entraîner des désordres. Il aurait eu des violences dans notre pays.   La sagesse des uns et des autres, le sens de responsabilité  des uns et des autres nous ont permis d’éviter une situation de violence dans notre pays. Je crois que quel que soit  le niveau où on se trouve, quel que soit le camp dans lequel on se trouve, l’intérêt de tout le monde est que le Bénin ait une LEPI consensuelle,  c’est-à-dire, acceptée de tous afin que les résultats des élections soient acceptés de tous. Donc, j’espère que ce que les uns et les autres ont enduré la dernière fois, ceux qui sont majoritaires au parlement feront en sorte que nous n’endurions plus  cela ;  j’espère que ceux qui sont au gouvernement feront en sorte que nous n’endurions plus cela. Les élections locales sont plus difficiles que les élections présidentielle et législative parce que c’est dans chaque village que le problème qui était national se pose pour qu’on élise les conseillers de village, les chefs de village. Si le problème n’est pas bien résolu, c’est tout le pays qui sera en effervescence et cela ne sera pas facile à maîtriser.

Le Jeudi 24 mai, le PRD était invité à une rencontre parlementaire sur la correction de la LEPI mais il était absent. Que s’est –il passer?

  Laissez les sujets à caractère polémique. Moi je ne suis pas député. Donc, je ne réponds pas à ce qui s se  passe  là-bas. Mais l’information que je peux vous dire, c’est que  la première date qui a été fixée, c’est le 17 mai, jour de l’ascension. Nous nous sommes réunis  le 15 mai  au niveau du PRD et nous avions dit  même si c’est le jour  de Noël, même si c’est le jour de Pâques, il faut y aller. C’est la décision que  nous avons prise à la direction exécutive. Qu’est ce qu’il y a à cacher ? La LEPI, c’est pour tout le monde. Il faut que tout le monde y participe. S’il y a eu une fraction importante de l’opinion publique qui n’y participe pas, elle n’est plus consensuelle. Comme vous le savez à l’Assemblée nationale,  les  dates ont  changé. Tantôt c’était le 22 mai, tantôt le 24, tantôt c’est le 29. Le président de notre groupe parlementaire a voyagé et la communication n’a pas bien fonctionné. Donc je crois que c’est une volonté de dramatiser les choses, de dire dans les journaux ’’ le PRD a boycotté ‘’ ;  ‘’on n’a pas fait le débat parce que le PRD est absent ‘’. Vous voyez que c’est faux. Ce que nous faisons ce 26 mai à la piscine municipale de Porto – Novo, ce n’est pas bon ? Quand le débat va s’ouvrir la semaine prochaine au parlement, les députés du PRD qui ne sont pas des géographes, des cartographes auront des instruments pour discuter. Vraiment je pense que c’est un débat inutile qui ne sert pas ceux qui ont eu en  à faire dans les journaux une montagne.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :