Meilleure représentativité des femmes au Parlement : La 1ère Dame et le Président de l’Assemblée nationale s’y engagent

 Meilleure représentativité des femmes au Parlement : La 1ère Dame et le Président de l’Assemblée nationale s’y engagent

IMG-20180118-WA0009Organisée par l’Assemblée nationale du Bénin et l’Union interparlementaire (UIP), il se tient à Cotonou depuis ce matin du jeudi 18 janvier et ce pendant 48 heures, une Conférence parlementaire sur le renforcement de la participation des femmes à l’Assemblée nationale du Bénin. A l’ouverture des travaux de ladite conférence, la Première Dame Claudine TALON et Adrien HOUNGBEDJI, Président de l’Assemblée nationale du Bénin, ont, à travers leur discours, (re)affirmé leur engagement à voir les femmes mieux représentées au Parlement béninois.

« …Grâce au nouveau code électoral que votera l’Assemblée Nationale avant la prochaine élection législative, le Bénin sortira de la catégorie honteuse des pays à parlement misogyne… » s’est exclamée la Première Dame à l’entame de son adresse à l’endroit des participants. Elle va ensuite  rappeler que le thème ne objet de la Conférence ” ne nécessite aucun débat, si ce n’est la recherche des dispositions les plus efficaces, pour corriger un phénomène hérité de l’organisation ancienne de la société humaine qui, au prétexte de la physiologie du genre mâle, a écarté la femme de la gestion de la cité. Aujourd’hui, nos hommes savent que cette vision ancienne de la place de la femme, relève plutôt d’une ignorance semblable à celle qui faisait croire jadis, que la terre est plate et fixe, et que le soleil en fait le parcours de l’Est à l’Ouest. Il n’y a pas de honte à corriger une faute ou remédier à une insuffisance qui ne relève pas de soi… »

 Pour Claudine Talon, la société humaine en général et le Bénin en particulier, gagneront à voir davantage de femmes impliquées dans la gouvernance de la cité. C’est pourquoi elle exhorte les participants à une seule conclusion à la fin de leurs échanges : Recommander à l’endroit des 83 honorables députés de la 7ème législature de notre pays, de voter avant le mois de Septembre de cette année 2018, un nouveau code électoral comportant une disposition positivement discriminatoire, au profit d’une représentation équitable de la femme au sein du parlement. « …À l’instar du découpage géographique électoral qui permet une représentation équitable des diverses régions du Bénin au parlement, un découpage relatif aux genres, permettrait une représentation équitable des femmes au parlement, sans qu’il soit nécessaire de réviser notre Constitution… » conclut la Première Dame.

  Confirmation du président de l’Assemblée nationale

La Conférence parlementaire sur le renforcement de la participation des femmes à l’Assemblée nationale du Bénin marque la deuxième fois en moins d’un an où le Parlement béninois se réunit sur le sujet. Cela ne devrait point étonner à en croire Me Adrien Houngbédji qui rappelle que contrairement à ce qu’on aurait pu penser, l’Assemblée Nationale du Bénin n’est pas hermétique à l’amélioration de la présence féminine en son sein. « Elle y est au contraire favorable, pour autant que les propositions seront des propositions responsables, réalistes et qu’elles tiennent compte des facteurs sociologiques qui incitent à la prudence et à la modération. » Et si les résolutions prises au séminaire des 2 et 3 mars 2017 à Grand-Popo n’ont pas prospérées c’est parce que, rappelle le président Adrien Houngbédji, les obstacles légaux, voire constitutionnels n’ont pas pu être levés : la loi électorale est encore à venir, et le projet de révision de la Constitution qui a inclus cette problématique n’a pas été couronné de succès. Et c’est dans la même veine, pour corriger le contexte exclusivement parlementaire du séminaire de Grand-Popo et donner plus de chance d’aboutir à cette reforme que  le Secrétaire Général de l’UIP et le président de l’Assemblée nationale du Bénin, ont  remis le dossier sur la table pour permettre aux différentes opinions de s’exprimer à nouveau et en toute liberté et responsabilité, mais en toute connaissance de cause. C’est pourquoi cette fois-ci, la Société civile dans ses différentes composantes, le Gouvernement, d’éminentes personnalités féminines connues pour le combat qu’elles ont mené individuellement ou collectivement, les organisations internationales non gouvernementales, la Cour Suprême et la Cour Constitutionnelle, les confessions religieuses, les chefs traditionnels le Corps Diplomatique, les représentants des Médias… ont été associés aux réflexions sur la problématique de la représentativité des femmes au Parlement.

IMG-20180118-WA0011Au soutien de son combat pour une meilleure représentativité de la femme au Parlement Béninois, le Président Adrien Houngbédji rappelle que l’Assemblée Nationale n’ignore pas que le Bénin a ratifié la plupart des accords internationaux relatifs à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes qu’il a en particulier adhéré aux Objectifs du Développement Durable qui, en prônant l’égalité entre sexes et la pleine participation des femmes à la vie politique, a stipulé que l’indicateur qui s’y rattache est “la proportion des sièges occupés par les femmes dans les Parlements nationaux et les administrations locales.” Il ajoute aussi que « …Notre Assemblée Nationale sait aussi que nos 8% de représentation féminine nous situent très en deçà de la moyenne de la sous-région ; elle sait que le vent de l’évolution qui souffle sur tous les continents est en faveur de la promotion des femmes, et que l’objectif  “une planète 50-50 d’ici à 2030” n’est pas irréalisable à en juger par les performances de certains pays. Les réflexions qui se mènent pendant les deux jours de travail de la conférence parlementaire sur ce sujet, tournent autour de grands thématiques dont voici quelques-unes : la participation des femmes au Parlement : état des lieux, enjeux et défis ; les mesures et les bonnes pratiques développées au niveau international pour garantir l’accès des femmes au Parlement ; les mesures pour améliorer l’accès des femmes à l’Assemblée nationale du Bénin. ( Voir ci dessous en fichier attaché le programme détaillé et les grandes thématiques de la Conférence parlementaire sur le renforcement de la participation des femmes à l’Assemblée nationale du Bénin.)

F. Z. OKOYA  www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :