Observations des greffiers et Officiers de Justice sur le mouvement de l’Unamab : Confirmation des motifs de la grève des magistrats

( L’ANNULATION DE LA PASSATION DE SERVICE ANJORIN-ATTOLOU N’A RIEN A Y VOIR )

 Depuis l’annonce du mouvement de grève des Magistrats, beaucoup ont laissé entendre ou ont fait croire consciemment ou inconsciemment qu’il s’agissait là de la réplique de l’Union nationale des Magistrats du Bénin à la dernière décision du Conseil des Ministres qui annule la passation de service intervenue entre Moucharaf Anjorin et Victorien Attolou suite à une décision de justice. Mais en réalité à lire la déclaration de l’Unamab, les magistrats ont juste décidé d’une motion de protestation sur ce sujet. Ce qui explique la grève qui démarre ce mardi 31 juillet 2012, c’est bien les problèmes de gestion du personnel constitué par les Magistrats et qui ont rapport aux frais de justice criminelle et autres nominations et affectations jugées fantaisistes. Les observations et réserves faites par  le Syndicat National des Greffiers et Officiers de Justice du Benin (Synagojub) sur cette grève déclenchée par les Magistrats, constituent une preuve supplémentaire qui vient lever l’équivoque sur les motifs de ladite grève.

Francis Z. OKOYA

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU SYNDICAT NATIONAL DES GREFFIERS ET OFFICIERS DE JUSTICE DU BENIN (SYNAGOJUB)

Mesdames, messieurs,

La maison justice est en ébullition, mais il n’y a pas encore péril en la demeure.

L’UNAMAB et le SYNTRAJAB ont déposé une motion de grève de soixante douze heures ; grève qui commence le mardi 31 juillet 2012 à 00 heure.

Il y a une constance, nous avons des problèmes à régler dans notre maison.

Le décret 2012-143 du 07/06/2012 comporte quelques articles scélérats qu’il urge de corriger ;

Les textes d’application des différents statuts des corps constitués de la justice tardent à venir ;

Il y a d’autres problèmes encore et encore.

Cependant, la grève est-elle le seul moyen pour régler ces problèmes ? du moins maintenant ?

Le SYNAGOJUB invite tous les Greffiers et Officiers de justice du Bénin à la sérénité. Nous ne sommes pas encore en grève. Nous n’avons pas encore décidé d’un mouvement de grève. Nous continuons les débats avec l’autorité, et nous sommes sûrs que nous arriverons à bon port.

Nous lançons un vibrant appel à tous les acteurs de la justice afin de réfléchir sur la question et de rechercher des solutions idoines pour un dénouement heureux de la crise.

D’ores et déjà, nous rassurons l’opinion publique que nous comptons sur l’esprit de dialogue du Garde des Sceaux et des partenaires sociaux afin que notre justice devienne véritablement une justice de développement.

Vive le SYNAGOJUB !

Vive la justice béninoise !

 

LE SECRETAIRE GENERAL,

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :