Pour la retraite à 62 ou 65 ans : Grande réunion de l’armée ce jour

L’avant-projet de loi pour une retraite à l’âge de 62 ou 65 ans dans la fonction publique revient sur le tapis. Cette fois-ci c’est l’armée qui sonne la trompette pour faire savoir au Chef de l’Etat qu’elle est favorable pour un tel projet.

Ce jour mardi 21 août 2012 dans la matinée, une grande rencontre de la hiérarchie militaire avec des représentants venus de différents camps militaires se tiendra à l’amphithéâtre Gaston COOVI au camp GHEZO de Cotonou. L’objectif de la rencontre est d’officialiser l’assentiment de l’armée pour le projet de loi devant porter le départ à la retraite à  62 ou 65 ans. En effet, une deuxième vague de hauts gradés actuellement en fonction devra partir à la retraite dès janvier 2013. Mais les concernés semblent ne pas vouloir partir à l’échéance administrative convenue. Tout laisse croire donc qu’il s’agit d’une démarche visant à inciter le Chef de l’Etat à accélérer le processus et faire examiner l’avant projet de loi par l’Assemblée nationale.

 L’armée prend appui sur deux leviers

Pour faire aboutir le projet, des indiscrétions font savoir que la hiérarchie militaire joue sur deux leviers. Surfant sur la psychologie du Chef de l’Etat il lui est donné comme principal argument, que ceux qui sont là actuellement, maîtrisent parfaitement les rangs de l’armée et sont garants d’une certaine stabilité. Les récentes déclarations du Chef de l’Etat relatives à l’intention prouvée ou non de remise en cause des institutions de la République et le contenu de l’Arrêté  N° 251/MDN/DC/SG/DRH/SA portant délégation de signature à Kogui N’douro, Comlan Sègman et à Gbian à la Défense Nationale, semblent donné du crédit à l’exploitation du premier levier.

Le deuxième levier ou deuxième atout que la hiérarchie militaire mettrait de son côté pour faire aboutir le projet de la révision de l’âge de départ à la retraite, est l’accompagnement de certains députés. Il est dit qu’un partenariat gagnant-gagnant est entrain d’être mis en place avec certains députés de l’actuelle législature pour qu’ils votent et fassent voter par la majorité de leurs collègues le projet de loi une fois qu’il sera soumis à leur approbation. De mauvaises langues tentent même de faire croire que certains députés jouissent déjà de ce partenariat.

Mais lorsqu’on considère que le vote d’une telle loi engagera toute l’administration publique, il reste fort à parier rien n’est gagné d’avance surtout que des hauts gradés de l’armée ont été respectueux des textes et sont partis à la retraite il y a seulement quelques semaines.

Jean-Marc Aurèle AGOSSOU

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :