Pour une affaire de choix de religion au Bénin: Le jeune Assogba Marturin persona non grata

 

Dans notre livraison N° 1612 du jeudi 17 novembre 2011, nous vous avions fait état de ce que ce jeune béninois de 23 ans originaire de la Vallée de l’Ouémé qui est
en conflit avec ses parents a dû filer à l’anglaise. En ce moment où nous mettons sous presse, il est toujours dans le maquis. Les évènements ont pris une autre tournure depuis peu si bien que la
vie de ce jeune homme qui est issu d’une famille très pauvre et qui a dû abandonner les classes après l’obtention de son Certificat d’étude primaire (Cep) est menacée.

Le rappel des faits

Né d’un père maçon et qui s’appelle Assogba Hossou et d’une mère ménagère appelée Kpoton Mahougnon, le jeune Marturin vivait encore sous le toit de ses parents à
Porto-Novo lorsque sa disparition a été constatée. Stupéfaits par cette mystérieuse disparition, ses parents ont alerté la police qui s’est mise aux trousses du fugitif. Mais, peine perdue
jusqu’à présent. Selon nos investigations, il ressort que le môme aurait été moulé dans le vaudoun, religion par excellence de ses parents depuis des lustres. Devenu majeur car âgé de 23 ans, le
jeunot s’est rendu compte que cette religion pratiquée par ses parents et qui est devenu leur opium ne l’amènera pas à bon port. En effet, ayant fait le tour d’horizon des acquis réalisés par ses
parents, il s’est rendu compte que rien n’a véritablement changé dans leur vie. C’est la même litanie et pourtant, la galère est toujours au rendez-vous. Or, il a pris l’habitude depuis un
certain temps, de côtoyer ses amis qui pratiquent la religion céleste. A ce niveau, il aurait vu une grande différence. De fil en aiguille, il a commencé par assister aux cultes célestes. Il y
prend goût. C’est ainsi qu’il abandonne le couvent pour l’église. Le pagne noué au rein pour la soutane blanche. C’est à partir de ce moment que les problèmes ont commencé avec ses parents
puisque ceux-ci ne veulent pas l’entendre de cette oreille. Surpris et indignés par ce revirement de religion de leur progéniture, les parents ont commencé par le harceler. Il ne se passe de jour
où ils ne le couvrent d’injures et de menaces de toutes sortes. Mais, l’enfant n’a pas lâché du lest. Il a résisté pendant un bon moment avant de prendre la poudre d’escampette car des menaces de
mort proférées à son encontre ont commencé par hanter ses nuits. En ce moment, nul ne sait là où Marturin Assogba est terré. Aux dernières nouvelles, les menaces de mort ont continué. A en croire
son papa, le vaudoun, c’est la religion de ces aïeux et ce ne sera pas de son vivant que son fils va embrasser une autre religion autre que celle de ses parents. Idem pour la maman qui trouve que
soit leur fils revient dans sa religion originelle et il continue de bénéficier de leur parapluie, soit, il change de religion et il subit la loi de la nature. C’est dire donc que la vie de
Marturin Assogba est en danger et qu’il urge de le sortir de ce traquenard. Soit dit en passant, le vaudoun est issu à travers la traite négrière, des religions du Golfe du Bénin. Il mêle
éléments africains et catholiques. Ses rites, cérémonies de possession notamment visent à entrer en relation avec un ensemble de dieux plus proches que Dieu lui-même. Le Bénin en est le
berceau.

Bachirou ASSOUMA

 

 

Partager l’article !
 
Pour une affaire de choix de religion au Bénin: Le jeune Assogba Marturin persona non grata:
 

Dans notre livraison N° 1612 du j …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :