Concentrées d'informations sur le Bénin et le monde à votre service depuis 2009

Présidentielle d’Avril prochain : Le gouvernement fait le point

Le Ministre de la Communication et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement, Alain OROUNLA était face aux hommes des médias le mardi 16 février 2021 à la salle Fleuve jaune du Ministère de Affaires Étrangères et de la Coopération. C’était à la faveur d’une conférence de presse pour clarifier la position du Gouvernement sur l’actualité électorale en cours dans notre pays et taire les polémiques et les spéculations nourries par manque d’information ou par manipulation de l’opinion. Tous les sujets brûlants relatifs à l’actualité électorale ont été abordés et élucidés par le Porte-parole du Gouvernement.

Devant les professionnels des médias, le Ministre a évoqué le caractère ouvert, transparent, crédible et démocratique du scrutin électoral prévu pour le 11 avril 2021 conformément au calendrier électoral rendu public par la Commission Électorale Nationale Autonome. Par la même occasion, Alain OROUNLA a rappelé l’engagement pris par le Président de la République au cours de sa tournée de reddition de compte, malgré les suspicions que font courir certains compatriotes.

«Pour couper court à toutes les polémiques auxquelles le Gouvernement n’a pas vocation à participer, il est important de rappeler ici, que le Chef du Gouvernement lors de la tournée de réédition de compte qu’il a entreprise et qui l’a d’ailleurs amené à parcourir les 77 communes de notre pays, a librement pris l’engagement de veiller personnellement et de faire tout le lobbying en son pouvoir pour que ce scrutin soit le plus ouvert, le plus équitable, le plus transparent possible», a martelé le Ministre avant de poursuivre «Toujours en exécution de cet engagement pris, le Président de la République a également déployé tout son lobbying et toute l’influence qui pouvait être la sienne afin que le parrainage soit rendu disponible à tous les duos de candidats. C’était sans compter avec l’option prise par les responsables de ce parti politique de bouder ou de contester le parrainage ».

Sur les réformes politiques et particulièrement celle du système partisan, le Ministre Alain OROUNLA a fait constater à la presse, des signes évidents de succès de ladite réforme. Deux points fondent cette appréciation du Porte-parole du Gouvernement. Il y a d’une part, le nombre de candidatures qui a considérablement baissé d’une cinquantaine en 2016 à aujourd’hui une vingtaine de dossiers examinés par la CENA en duos complets ou pas. D’autre part, il y a à relever « l’adhésion implicite des acteurs politiques quel que soit leur bord, puisque c’est conformément au calendrier fixé par cette réforme à travers la constitution, qu’ils se sont pressés d’aller déposer leurs différents dossiers dans la période retenue et ceci le plus souvent en duos à part quelques candidatures fantaisistes ».

Au sujet des récriminations faites par certains acteurs politiques sur le processus en cours, notamment les Démocrates, le Ministre a démontré la volonté manifeste de ces acteurs de ne pas prendre part à la prochaine élection présidentielle. Et pour preuve, Alain OROUNLA a indiqué que le parti Les Démocrates a clairement montré qu’il ne voulait pas du parrainage. Dans son argumentation, il s’est appuyé sur les propos du président de ce parti le 4 février 2021, jour de la clôture du dépôt des dossiers de candidatures qui faisait état de ce que lui et les membres de cette formation politique ne voulaient pas du parrainage et même si on le leur offrait, qu’ils n’en prendraient pas. Autant d’incohérence qui selon le Porte-parole du Gouvernement sont la preuve tangible et irréfutable devant l’opinion nationale et même internationale de leur obstruction à la loi. Et ceci ajoute-il, a sans doute amené les dirigeants de ce parti à n’entreprendre aucune démarche officielle pour aller à la quête du parrainage qui selon lui, n’est nullement objet de marchandage, mais d’un travail actif de conviction des députés et des maires, afin que les différentes candidatures jugées crédibles puissent être adoubées.

Le Porte-parole du Gouvernement sur ce sujet, conclura « La réforme du système partisan n’est pas le menu d’un restaurant où on choisit son entrée et on boude le plat principal ou le dessert. La loi a vocation à être appliquée dans son intégrité et dans son intégralité. Et si vous adhérez à un pan de cette réforme en allant déposer votre candidature en duo, vous n’êtes plus recevable ou fondé à venir dire que cela se fera sans le parrainage ».

Pour finir, le Ministre de la Communication et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement a rappelé aux uns et aux autres que la visite des institutions régionales et internationales a un caractère de routine et d’information. Ici comme ailleurs, en période électorale, il est de bon aloi que les institutions viennent s’informer de la préparation et de l’organisation des élections qui sont un des baromètres d’appréciation de la Démocratie. C’est dire que notre processus électoral ne souffre d’aucun problème légal et que la démocratie chez nous marche bien. D’autres sujets non moins importants ont été abordés au cours de cette conférence de presse, devenue désormais une tradition entre les hommes des médias et le Porte-parole du Gouvernement.

gouv.bj

#Presidentielle_2021, #ElectionsPresidentielles, #VisBen,  #GouvBenin, #Wasexo, #Benin

0 Reviews

Write a Review

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Exit mobile version