Privatisation tous azimuts des structures de la république : Que reste-il du patrimoine économique de l’Etat ?

 

Privatisation tous azimuts des structures de la république :

Que reste-il du patrimoine économique de l’Etat ?

La
vente sauvage ou ce que divers syndicalistes appellent bradage des biens de l’Etat se poursuit férocement sous le changement et cela interpelle bien de Béninois. Si Yayi revenait au pouvoir en
2011, il n’aurait plus rien à proposer, à vendre aux repreneurs des biens de l’Etat. Si son successeur était aussi, commerçant, il n’aura hélas plus rien à vendre. Jusqu’à en 2006, l’hôtel Croix
du Sud, l’entièreté du Port Autonome de Cotonou, la Sonapra, l’Opt, la cimenterie d’Onigbolo, l’Ocbn, l’Onab… étaient encore dans le giron de l’Etat. Aujourd’hui leurs actes de propriété sont
dans les mains de tierces personnes ou en voie de l’être. Constats et questions Des constats et les mêmes, sont enregistrés dans chacun des cas où l’Etat a décidé de vendre. 1er constat : les
employés des différentes sociétés ou structures vendues, n’ont jamais réclamé, accepté et approuvé la cession de leur outil de travail. Cela a toujours été décidé «en haut». 2ème constat, les
conditions de cession ont toujours été contestées par les syndicalistes qui réclament souvent un volet social occulté par le vendeur et l’acheteur. 3ème constat : à l’annonce ou après la vente
d’une structure de l’Etat, le prix de cession a toujours été inférieur aux dernières subventions ou aides de l’Etat à ces structures. Les cas de l’Opt et de l’Ocbn sont illustratifs. Mais au-delà
ou en plus de ces constats, des questions se posent. La 1ère et la plus récurrente est celle qui consiste pour plusieurs esprits avertis de se demander pourquoi tant d’empressement à tout vendre
? La 2nde question liée à la 1ère est celle-ci : «Où passent les milliards consécutifs des ventes du patrimoine de l’Etat ? Lesdites recettes sont elles budgétisées ? L’autre volet des questions
liées à la vente du patrimoine de l’Etat reste relatif au rapport entre les différents acheteurs et le pouvoir central. Les accointances supposées entre les groupes Orange (Opt), Bolloré (Port
autonome de Cotonou) La Farge (Onigbolo), la Société Pic Network Limited de Monsieur Samuel Mahougnon (Ocbn)…. ne sont elles que des rumeurs ?


Francis Z. OKOYA

 

 

Partager l’article !
 
Privatisation tous azimuts des structures de la république : Que reste-il du patrimoine économique de l’Etat ?:
 

Privatisatio …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :