Rapport Unesco : Plus de 80 millions d’enfants ne seront toujours pas scolarisés en 2030

 Rapport Unesco : Plus de 80 millions d’enfants ne seront toujours pas scolarisés en 2030
Écoutez cet article en audio

New York et Paris, le 6 juillet 2022 

Selon le dernier Rapport mondial de suivi sur l’éducation (Rapport GEM) élaboré par une équipe indépendante et publié par l’UNESCO, seul 1 pays sur 6 atteindra l’objectif de développement durable 4, à savoir l’accès universel à une éducation de qualité. Ce rapport, rédigé par l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) et le Rapport mondial de suivi sur l’éducation (GEM), est le travail le plus ambitieux jamais réalisé par les pays pour définir des ambitions réalistes en matière d’éducation pour 2030. Les données fournies par les gouvernements eux-mêmes montrent que même si les objectifs nationaux sont atteints, il y aura toujours environ 84 millions d’enfants et de jeunes non scolarisés d’ici la fin de la décennie. 

Ces conclusions sont un dur rappel à la réalité pour les dirigeants politiques et les représentants de la société civile qui se réuniront lors du Forum politique de haut niveau pour le développement durable, du 5 au 15 juillet, où ils se pencheront sur les progrès accomplis dans la réalisation de cinq Objectifs de développement durable, dont l’ODD 4, consacré à l’éducation de qualité, pour la deuxième fois seulement depuis 2015.

Le rapport, « Fixer des engagements : points de référence nationaux pour l’ODD4 », fait la synthèse des résultats d’un processus qui aura duré cinq ans et aura permis aux pays de fixer leurs propres objectifs pour atteindre l’ODD 4. Neuf pays sur dix disposent désormais de points de référence nationaux qui tiennent compte de leur contexte spécifique et donnent un aperçu clair de leur contribution à l’objectif mondial de l’éducation.

« Le fait que la majorité des gouvernements aient désormais établi des points de référence nationaux pour mesurer les progrès accomplis dans la réalisation de l’objectif crucial qu’est l’éducation témoigne d’un engagement sérieux. La dynamique est là. La communauté internationale a aujourd’hui la possibilité de dynamiser son action en comblant les importantes lacunes qui existent sur le plan des données et en donnant la priorité au financement de l’éducation. C’est ainsi que nous pourrons instaurer un pacte véritablement transformateur », a déclaré Stefania Giannini, sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation.

Des millions de jeunes ne finiront jamais leurs études secondaires

Le rapport montre qu’en dépit des promesses en faveur de l’achèvement universel de l’enseignement secondaire, seul un pays sur six, compte atteindre cet objectif d’ici 2030, et seuls quatre jeunes sur dix en Afrique subsaharienne parviendront à terminer leurs études secondaires.

L’alphabétisation de base progressera

Les pays prévoient que le pourcentage d’élèves qui acquerront les compétences de base en lecture à la fin de l’école primaire passe de 51 % en 2015 à 67 % en 2030. Mais malgré ces progrès, on estime que 300 millions d’enfants et de jeunes n’auront toujours pas les compétences de base en matière de calcul et d’alphabétisation dont ils ont besoin pour être des membres productifs de la société.

« Le rôle moteur de l’UNESCO, qui accompagne les gouvernements dans la définition de points de référence, intervient à un moment critique où les systèmes éducatifs, en particulier dans les pays à faible revenu, luttent pour se remettre de la pandémie. La COVID-19 a conduit à une crise de l’éducation. Le nombre d’enfants et de jeunes qui quittent l’école en ayant acquis les compétences minimales dont ils ont besoin est en baisse. D’ici 2030, on prévoit que bien trop d’enfants ne fréquenteront plus les salles de classe. Nous pouvons et nous devons faire mieux. Ces engagements réalistes et réactualisés peuvent nous aider à faire un pas de plus vers la réalisation de la promesse que nous avons faite à tous les enfants », déclare David Sengeh, Ministre de l’Enseignement de base et secondaire supérieur, directeur de l’innovation pour le gouvernement de Sierra Leone et président du conseil du Rapport mondial de suivi sur l’éducation 

Le rapport adresse les recommandations suivantes à tous les gouvernements : 

  1. S’efforcer d’améliorer et de faire concorder la communication des données avec les indicateurs de l’ODD 4 afin de tirer profit de l’apprentissage par les pairs rendu possible par cette démarche commune.
  2. Synchroniser le travail d’identification des points de référence avec les plans d’éducation nationaux afin de transformer les systèmes éducatifs en tenant compte de leurs aspirations à évoluer.
  3. Favoriser un dialogue politique national et régional éclairé ainsi que l’apprentissage par les pairs, en comparant ses propres points de référence avec ceux de ses pairs et en discutant des priorités politiques d’ici à 2030 qui permettront de maintenir une forte progression vers l’ODD 4.
  4. Analyser et fournir des retours d’information sur les approches proposées qui sont exposées dans le présent rapport en vue d’assurer le suivi annuel des progrès réalisés d’ici à 2030, tant en fonction de leurs propres points de référence qu’en fonction de points de référence indicatifs indiquant une progression.


#Unesco, #Education, #VisBen, #RapportGem

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :