Réformes du système partisan, taux d’abstention, violences post électorales… : Les vérités du président Louis Vlavonou

Dans son adresse à l’occasion de son investiture ce jeudi 27 juin 2019, sur l’esplanade extérieur du Palais des gouverneurs à Porto-Novo, le Président de l’Assemblée nationale 8ème Législature, l’honorable Louis Vlavonou a dit un certain nombre de vérités sur la situation politique que traverse le bénin depuis quelques mois déjà.

Il est revenu sur les origines et les raisons de l’avènement des lois ayant abouti à la réforme du système partisan, le fort taux d’abstention noté lors du scrutin législatif du 28 avril 2019, les violences post électorales et leurs corolaires de dégâts matériels et humains.  Voici la lecture du président Louis Vlavonou sur la situation politique que vit le Bénin et ses approches de solutions

F. Z. OKOYA

Extraits du discours d’investiture du Président Louis Vlavonou

« …C’est dans ce cadre que nait la huitième législature, fruit d’une réforme courageuse de notre système partisan. Ce changement a été préparé depuis plusieurs décennies à travers diverses initiatives. Il a été et appelé de ses vœux par mon prédécesseur lors de son investiture en ces lieux, le 15 juin 2015. Le Président Adrien HOUNGBEDJI affirmait en substance: « …je veux proclamer ici l’impérieuse nécessité d’une réforme approfondie de notre système partisan. Aboutir à un nombre très réduit de partis politiques au lieu des deux cents (200) actuellement dénombrés. Les construire autour d’un projet de société, instaurer en leur sein des règles efficaces d’alternance, assurer un financement public conséquent de leurs activités assorti d’un contrôle non moins public, interdire la transhumance…, le tout pour permettre aux partis d’être de vrais socles qui jouent efficacement leur rôle dans l’animation de la vie politique et dans la conquête du pouvoir d’Etat.
Sans réforme d’envergure, le risque est grand de voir notre classe politique disparaitre progressivement et à jamais… ».

Il me plait par conséquent de saluer les députés de la septième législature qui se sont saisi de cette aspiration, largement partagée, pour enrichir notre arsenal juridique d’une nouvelle Charte des partis politiques et d’un nouveau Code électoral. A l’occasion, ils se sont efforcés de traduire, dans ces lois, les principales orientations apparues lors de larges consultations des organisations sociales. L’objectif majeur a été de doter notre pays d’acteurs d’une démocratie véritable, et non de façade, qui transforment nos comportements et améliorent nos conditions de vie. Il est heureux qu’ils aient pu bénéficier de la compréhension et du soutien du Président de la République, Monsieur Patrice Talon.

Mais, des difficultés sont apparues dans la mise en œuvre de ces réformes politiques, comme cela arrive souvent lors des premières étapes. Elles ont conduit à l’organisation des élections législatives du 28 avril 2019 dans un climat de crispation. Il est regrettable que certains de nos concitoyens aient choisi la violence pour exprimer leurs désaccords et se soient livré à des actions qu’il convient de condamner avec fermeté et de bannir à jamais. Celles-ci ont entrainé des pertes de vies humaines, des destructions de biens publics et privés, autant de dégâts dont nul ne peut s’honorer, quelle que soit la cause défendue et les frustrations subies.

C’est le lieu de saluer la mémoire de nos compatriotes qui ont malheureusement perdu la vie dans ces tragiques événements. Que leurs familles et leurs proches soient assurés de la compassion et du soutien de l’Assemblée nationale. Je saisis légalement cette occasion pour féliciter et louer la bravoure de nos forces de défense et de sécurité qui ont dû intervenir à maintes reprises pour maintenir l’ordre, la sécurité et assurer la libre circulation des personnes et des biens. …Comme vous vous en apercevez, la huitième législature est celle de tous les défis. Bien entendu, nous devons nous acquitter des tâches que la Constitution nous confère : légiférer et contrôler l’action du gouvernement. Outre ces activités traditionnelles, la situation politique dans notre pays nous impose d’élargir notre champ d’action et d’innover.
Nous nous y sommes invité d’autant plus que les électeurs nous ont envoyé des messages que nous ne saurions ignorer. Par-delà les appréciations partisanes qui grossisse ou minimise tel ou tel aspect de la réalité nationale, il reste que les conditions de déroulement du scrutin législatif imposent des comportements nouveaux et appellent de notre part une recherche constante des conditions de restauration de la confiance. Celle-ci a été ébranlée, en effet, par des incompréhensions dont la persistance pourrait nuire à la cohésion sociale et à l’unité nationale.

Pour diverses raisons, des forces politiques n’ont pu prendre part au scrutin. Elles en éprouvent de légitimes frustrations, sources de clivages dans notre société. Le parlement ne saurait rester indifférent devant une telle situation. Aussi devons-nous examiner le plus tôt possible les initiatives à prendre pour renouer le dialogue entre les acteurs politiques et ce, dans un climat de sérénité retrouvée. J’y consacrerai tout le temps qu’il faudra car, en la matière, aucun sacrifice ne sera de trop.

Par l’ampleur des bulletins nuls, certains de nos compatriotes, qui se sont rendu dans les postes de vote, ont élevé ainsi une protestation citoyenne dont nous devons prendre la mesure. Il s’agit d’électeurs qui ont fait le déplacement mais n’ont pu trouver des listes de candidats ou des candidats qui bénéficient de leur confiance.

Par le niveau inhabituel des abstentions, les électeurs n’ont guère approuvé ou compris les choix qui leur sont proposés. Il est vraisemblable que les causes de tous ces comportements soient multiples. L’appel au boycott, la nouveauté du système partisan, la restriction des dépenses de campagne, le climat d’insécurité répandu dans le pays, les intimidations et autres ont leur part dans une explication sérieuse. Quelles qu’en soient les causes, il est de notre devoir de député d’avoir une écoute attentive des préoccupations des populations, de celles des organisations de la société civile et de la diaspora afin de rassurer tout un chacun et rétablir la confiance en nos Institutions… »

www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.
VOTRE PUB ICI

Nos rubriques

AFRIQUE TELEVISION

Toute l'actualité africaine en un clic

Toute l'actualité africaine en un clic

www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN, LA VILLE AUX TROIS NOMS: ADJATCHÊ; HOGBONOU; PORTO-NOVO AVEC SES ATTRACTIONS TOURISTIQUES

Nos archives

AFRIQUE TELEVISION

AFRIQUE TELEVISION, dans le coeur de l'Afrique

Toute l'actualité africaine en un clic

PUB

DETOUR PAR GOGOTINKPON À ta disposition et tout près '' La route de l'eau'' et son mythique village aux mille merveilles, Gogotinkpon avec en prime : Conte sur anecdote source de l'appellation Gogotinkpon ; Balade sur la route de l'eau et le Regal des mangroves ;  Atelier de découverte et d'application de l'argile Tôbó de Gogotinkpon ; - Participation à une partie de pêche avec le plus vieil outil des peuples de la région du lac Ahémé ; _ Échanges avec Dada Baïnon, la dame aux mains formatées pour dresser de belles fesses aux bébés ; - Instants cocofrais et dégustation de vin de palme ; - la danse des papilles au goût de atoutou et de dakouin , mets délicieux, mets de Gogotinkpon...

DETOUR PAR GOGOTINKPON À ta disposition et tout près '' La route de l'eau'' et son mythique village aux mille merveilles, Gogotinkpon avec en prime : Conte sur anecdote source de l'appellation Gogotinkpon ; Balade sur la route de l'eau et le Regal des mangroves ; Atelier de découverte et d'application de l'argile Tôbó de Gogotinkpon ; - Participation à une partie de pêche avec le plus vieil outil des peuples de la région du lac Ahémé ; _ Échanges avec Dada Baïnon, la dame aux mains formatées pour dresser de belles fesses aux bébés ; - Instants cocofrais et dégustation de vin de palme ; - la danse des papilles au goût de atoutou et de dakouin , mets délicieux, mets de Gogotinkpon...