Remise d’attestations aux auditeurs en Master II en études stratégiques sécurité et politique de défense : Le Président Louis G Vlavonou préside la cérémonie

 Remise d’attestations aux auditeurs en Master II en études stratégiques sécurité et politique de défense : Le Président Louis G Vlavonou préside la cérémonie
Écoutez cet article en audio

Le Président Louis Gbèhounou Vlavonou a présidé ce mardi 15 février 2022 la cérémonie de remise d’attestation aux auditeurs de la première promotion du Master II professionnel en études stratégiques, sécurité et politiques de défense conjointement organisée par la Faculté de droit et sciences politiques de l’Université de Parakou et l’Ecole Nationale supérieure des armées du Bénin. Ladite cérémonie s’est déroulée à la salle bleue du Palais des congrès de Cotonou en présence de plusieurs personnalités, parents et amis des récipiendaires. Au nombre desdits récipiendaires figure le Chef d’escadron Charles Yédénou Sounouvou, Commandant militaire de l’Assemblée Nationale du Bénin.

Fruit du partenariat entre l’Université de Parakou et l’école nationale supérieure des armées du Bénin, avec le soutien de la Fondation Konrad Adenauer, le Master en études stratégiques, sécurité et politiques de défense est une formation d’excellence destinée à transmettre des connaissances pointues et des capacités d’analyse élevées aux auditeurs dans les domaines des études stratégiques et de la défenses. C’est du moins ce qu’a dit dans son intervention Dr Oswald Padonou, Professeur à l’école nationale supérieure des armées du Bénin et co-directeur de ce programme de formation.

Ancrée dans la discipline des sciences politiques, cette formation, a-t-il poursuivi, répond à un besoin de spécialisation et de consolidation des connaissances et pratiques professionnelles dans une approche cohérente et adaptée aux attentes des institutions nationales et internationales, civiles, militaires et paramilitaires concourant à la mise en œuvre des politiques de sécurité.

Avec une sélection initiale de 30 auditeurs externes et stagiaires du Cours d’état-major, la première promotion de Master II en études stratégiques, sécurité et politiques de défense a enregistré 01 abandon, 01 décès et 02 en attente de soutenance. Sur les 25 auditeurs ayant soutenu leur mémoire de fin de formation, 14 sont des officiers généraux et supérieurs mais également des cadres civils des Ministères de la défense, de l’intérieur et de la décentralisation ; et 11 sont des stagiaires du cours d’état-major ayant suivi un double cursus. Pour Oswald Padonou, les fruits ont largement tenu la promesse des fleurs et il est d’ailleurs de bon ton de remercier tous ceux qui ont contribué à ce résultat très reluisant et surtout prometteur.

Dans le discours qu’elle a prononcé, le Lieutenant de Vaisseau Libertie Fantondji a remercié la Fondation Konrad Adenauer pour avoir œuvré à la réalisation de cette initiative pensée et portée par le haut commandement militaire surtout dans le contexte actuel très tendu où la sous-région est soumise à une aggravation de l’extrémisme violence et du terrorisme. Elle a aussi dit toute sa reconnaissance aux autorités rectorales de l’Université de Parakou qui ont pris à cœur ce projet et en ont fait une réalité. « Ça a été un honneur pour nous de côtoyer de hauts responsables qui ont, avec humilité, accepté de se prêter à cette instruction et de partager avec nous leurs expériences et leurs connaissances. Il nous revient à présent d’entretenir et d’affuter les notions acquises lors de la formation en continuant à nous informer et à nous former et d’accroître nos compétences dans divers domaines afin d’être de personnes modèles maîtrisant la stratégie et la politique internationale et prêtes à l’appliquer dans nos différents domaines de responsabilité », a conclu le Lieutenant de Vaisseau Fantondji au nom de ses collègues récipiendaires.

Le professeur Moktar Adamou, Doyen de la Faculté de droit et science politique de l’Université de Parakou et son collègue Nassirou Arifari-Bako se sont réjouis d’avoir contribué à la réalisation de ce rêve cher à l’État béninois et au haut commandement militaire. C’est aussi le même sentiment qu’a exprimé Herman Orou Takou, Directeur du cabinet du Ministre d’État Romuald Wadagni, Parrain des récipiendaires.

 

Des conseils avisés

L’instant solennel de la cérémonie a été marqué par l’intervention du Président Louis Gbèhounou Vlavonou. Paraphrasant le Président feu Thomas Sankara, le numéro 1 de l’Assemblée Nationale du Bénin a dit «qu’un militaire sans formation politique n’est qu’un criminel en puissance ». Et faisant référence aux saintes écritures, il a ajouté que « nos peuples périssent faute de connaissance ». Tout ceci pour montrer le caractère important de la formation que viennent de suivre avec succès les 25 auditeurs du Master II en études stratégiques, sécurité et politique de défense de l’Université de Parakou et de l’Ecole nationale supérieure des armées du Bénin. Aussi, a-t-il salué l’humilité dont ont fait preuve certains auditeurs à l’instar du Chef d’état-major des armées du Bénin en la personne du Contre-Amiral Jean-Baptiste Patrick Ahoyo. Ce sur quoi le Président Louis G. Vlavonou a surtout mis l’accent est le fait que l’Ecole Nationale supérieure des armées du Bénin ait anticipé et mis à la disposition de la Nation des cadres capables d’analyser, de prévoir, de conseiller, de décider et d’évaluer les situations complexes et variées face auxquelles elle est confrontée dans un contexte actuel où le terrorisme et l’extrémisme violent gagnent du terrain.

Pour le Président Vlavonou, cette formation vient à propos surtout qu’elle met en lumière deux notions importantes que sont la stratégie et la tactique. Citant d’ailleurs un Général de l’armée française, le Président Louis G. Vlavonou dira que la stratégie est nécessaire pour donner une vision, un cadre et gagner la guerre ; mais la tactique est indispensable pour remporter la victoire dans un court terme et gagner la bataille…

Tout en félicitant les organisateurs de cette formation, le Président Louis G Vlavonou les a exhortés à poursuivre l’expérience et à anticiper sur les autres formations indispensables pour la défense opérationnelle du territoire et la sécurité des personnes et des biens.

Outre l’unique femme que compte le groupe des récipiendaires et dont le mérite a été reconnu, le Président Vlavonou a particulièrement félicité le Commandant Charles Yédénou Sounouvou qui avec ce diplôme honore l’Assemblée Nationale. D’ailleurs, il a rappelé à l’attention des uns et des autres que c’est ce récipiendaire, qui du reste est un officier de grande valeur qui a doté le Parlement béninois d’un plan de sécurité tant en temps de paix qu’en temps de crise. A tous les autres récipiendaires, le Président Vlavonou a dit ce qui suit : « Le diplôme n’est pas une fin en soi. Il n’a de valeur que lorsque celui qui le détient met en œuvre sur le terrain de l’opération les connaissances acquises ».

El-Hadj Affissou ANONRIN
#PolitiquedeDdéfense  #EtudesStratégiques #MasterII, #Visben, #LouisVlavonou

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :