Renforcement des capacités des Avocats Francophones : Ouagadougou abrite la 1ère session de formation 2021 du CIFAF

 Renforcement des capacités des Avocats Francophones : Ouagadougou abrite la 1ère session de formation 2021 du CIFAF
Écoutez cet article en audio

(Le Bâtonnier Migan rappelle les intérêts de la formation continue pour les avocats)

Du 26 au 28 mai 20121 se tient à Ouagadougou au Bukina-Faso, pour le compte de l’année en cours, la première session de formation continue initiée par le Centre international en Afrique de Formation des Avocats Francophones (CIFAF).

Organisée en collaboration avec le Barreau du Burkina-Faso, cette session de formation se déroule en bimodale et vise à renforcer les savoir et le savoir-faire des acteurs judiciaires notamment des Avocat(es) membres des Barreaux du Burkina-Faso, du Niger, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Sénégal.

Ladite formation sera axée sur des modules dont certains paraissent essentiels au regard de l’actualité de la pratique professionnelle des avocats : il s’agit de la maîtrise des grands contrats publics et de leur contentieux.

En déclinaison de ces deux grands modules, figurent les thématiques ci-après :  1- Les aspects juridiques d’un contrat minier ; 2-Le montage d’un contrat minier : aspects pratiques ;  3-Panorama sur les PPP et rôle de l’Avocat ;  4- L’avocat et l’arbitrage/médiation en ligne ;   5-L’arbitrage dans les contrats d’investissement.

A ces thématiques, s’ajoutent deux autres modules, l’un portant sur le contentieux des élections et l’autre sur la déontologie.

« Le module relatif au contentieux des élections est la principale innovation de cette session de formation car ce champ de la pratique n’est pas ou est très peu mise en exergue  dans notre rôle de conseils. Or, cette question est fondamentale si nous voulons renforcer l’état de droit et la vitalité de la démocratie de nos pays respectifs. » a fait savoir le Bâtonnier Jacques Migan Directeur du Cifaf.

Il ajoutera à l’intention des participants que le contentieux des élections est structuré autour de deux thématiques, savoir, « Les notions de base du contentieux des élections : définition, séquençage et standards internationaux applicables » et « la gestion du contentieux des élections : mécanismes institutionnels, justice électorale et observation du contentieux ».  Lire ci-dessous l’intégralité de son allocution à l’ouverture de la session de formation.

La promotion des Avocats francophones participant à cette premier session de formation pour le compte de 2021 a été dénommée « Promotion  CIFAF – Bâtonnière Antoinette Ouédraogo ». Pour rappel, la Bâtonnière Antoinette Ouédraogo est une grande figure du droit et du Barreau du Burkina-Faso. Son  combat pour la promotion de la justice et pour la défense des droits des femmes est remarquable.

La formation de Ouagadougou s’achèvera avec un module de déontologie qui nous permettra de saisir la question de l’obligation de l’identification de la clientèle et tous les participants à ladite session de formation recevront à la fin de la session, une attestation de participation.

J-Marc Aurel AGOSSOU       
#Cifaf, CentreInternationaldeFormation, #AvocatsFrancophones, #VisBen, #jacquesMigan, BukinaFaso, #Ougadougou, #Barreaux                                                                       

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :