Sauvegarde du groupe parlementaire des Tchoco-tchoco : Les clarifications du Prd

( AU-DELA DE ATAO HINNOUHO…)

Suite à l’annonce de la venue d’un député Fcbe au sein du groupe parlementaire Prd pour que celui-ci reste et demeure, le Parti du Renouveau Démocratique ( PRD) a rendu public dans la journée de ce mardi 02 octobre 2012, un communiqué pour clarifier la situation. Au-delà de certaines informations fournies par ce communiqué, son analyse montre, si besoin en est encore, que la transhumance politique est cancer qui ronge l’Assemblée nationale appelée à jouer un rôle de contre-pouvoir.

Ataou Hinnouho positionné par le Parti du Renouveau Démocratique sur la liste commune qu’était celle de l’Union fait la Nation aux législatives d’avril 2011, a rompu les amarres avec le Prd mais n’a pas déposé ou pas encore, sa démission au groupe parlementaire de ce parti. C’est une des informations que livre le communiqué ci-dessous. Ne veut-il pas démissionner du groupe parlementaire du Prd parce “qu’il n’a rien contre le Prd, rien contre Me Houngbédji, mais veut juste aller aux prochaines élections communales avec et pour les jeunes qui l’entourent” ? Niet répond le communiqué : « … Nous attendons la décision. Elle est même vivement souhaitée par notre base comme par nos députés… ». C’est la deuxième information. La troisième information coule de source, le Prd ne refuserait pas la venue d’un autre député quelle que soit sa couleur politique pour maintenir son groupe parlementaire, un élément essentiel, un outil politique puissant dans la gestion des débats et décisions parlementaires ( vote, commissions temporaires, désignation dans les instances de gestion et de supervision électorales….).

Au-delà de Atao

Au-delà du cas Ataou Hinnouho, le législateur et le constitutionnaliste devraient se sentir interpellés si pour peu, ils se posent quelques questions apparemment banales mais fortes de sens. Il est vrai que le député est l’élu de la nation. Mais quel sera le tableau à l’Assemblée nationale si chaque député démissionnait de son parti parce qu’il n’en a pas besoin pour positionner « ses jeunes » comme l’argue Hinnouho aux élections communales et locales ? Quelle voie de recours s’offre aux milliers d’électeurs qui portent leurs voix sur une liste parce que justement c’est cette liste-là et qui du jour au lendemain, voir les bénéficiaires de leurs voix partir ? S’est-on jamais demandé pourquoi malgré tous ses déboires, Ségolène Royal n’a jamais pensé démissionner du Parti Socialiste en France par exemple? La transhumance politique est un cancer qui ronge la démocratie. Le Chef de l’Etat a classé en bonne place dans ses reformes, la lutte contre ce cancer politique. Vivement qu’il s’y engage par des actions.

 

Francis Z. OKOYA

                                          COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

L’information diffusée par la presse est pour le PRD une totale surprise. Mais si elle s’avérait, elle serait une surprise agréable.

C’est d’abord une surprise parce que jusqu’à ce jour et vérification faite au Secrétariat Général de l’Assemblée  Nationale, Mr Atao n’a pas envoyé une lettre de démission du Groupe Parlementaire PRD-Union fait la Nation. Nous n’avons reçu que sa démission du Parti, ce qui n’est pas la même chose. Donc pour nous et au regard de la loi, notre groupe parlementaire existe encore dans sa composition actuelle.

Nous attendons la décision. Elle est même vivement souhaitée par notre base comme par nos députés.

L’information parue dans la presse relative a la recomposition de notre groupe est aussi une surprise parce que notre Bureau Politique n’a pris acte du départ de l’intéressé que le dimanche dernier 30 septembre à 17H30. C’est a partir de ce moment là, considérant comme probable qu’Atao quitte aussi le groupe parlementaire, que nous avons entrepris les démarches pour  pourvoir à son remplacement au sein du groupe parlementaire.

 

Ces démarches ont été entreprises tant en direction des députés UN restés proches du PRD (il y en a) qu’en direction de certains députés de la mouvance qui ont de la sympathie pour notre action politique.

Moins de 48 heures après le début de ces démarches, la presse nous informe qu’un député aurait déjà décidé de nous rejoindre. Nous en attendons la confirmation.

Si l’arrivée de ce dernier est confirmée, nous considérerons l’événement comme une excellente nouvelle car il témoignerait de la volonté d’une frange de la classe politique de combattre énergiquement la transhumance politique qui est un fléau pour notre démocratie, une trahison des électeurs et un facteur d’instabilité de nos institutions.

L’arrivée annoncée de ce député pour préserver le groupe parlementaire PRD-UN des méfaits de la transhumance sera considérée comme précurseur d’une action législative contre ce fléau.

Le PRD ne peut que s’en féliciter.

 

LE PARTI DU RENOUVEAU DÉMOCRATIQUE

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :