Sous-secteur des enseignements maternel et primaire : Le Ministre Salimane KARIMOU répond aux préoccupations des députés de la 8ème législature

 Sous-secteur des enseignements maternel et primaire : Le Ministre Salimane KARIMOU répond aux préoccupations des députés de la 8ème législature
Salimane KARIMOU, Ministre des Enseignements Maternel et Primaire,
Honorable Mariam Chabi Talata Zimé Yérima, 1ère Vice-présidente de l’Assemblée nationale 8ème Législature
Le député Dona Léon Adéniyi ADEN HOUESSOU

Le Ministre des Enseignements Maternel et Primaire, Monsieur Salimane KARIMOU, était devant les députés de la 8ème législature le jeudi 09 janvier 2020 dernier pour répondre aux différentes préoccupations posées par le député Dona Léon Adéniyi ADEN HOUESSOU concernant le sous-secteur des enseignements maternel et primaire.
Il a s’agit de répondre à 04 questions à lui adressé.
La 1ère question était relative au fonctionnement des Écoles Normales d’Instituteurs (ENI) face à la pénurie d’enseignants dans les écoles.
Dans sa réponse, le Ministre Salimane KARIMOU a fait savoir que ces écoles ont formé et mis sur le marché de l’emploi plus de 15.000 instituteurs toutes options confondues depuis 2006. Chaque année, les ENI et les écoles Écoles privées de formation des instituteurs mettent 2592 normaliens en stage de professionnalisation pour amoindrir le déficit en enseignants. Les réformes pour l’amélioration de la qualité de la formation des apprenants ont entraîné la suspension de recrutement des normaliens en 1ère année. Cela a engendré l’indisponibilité des stagiaires pour combler le déficit d’enseignants. Il a dit que des solutions progressives sont apportées pour combler ce déficit à travers le recrutement de 3.601 enseignants contractuels en 2017 et 11.000 enseignants suppléants tout récemment.
En ce qui concerne la nouvelle configuration des ENI, celle-ci impose des réajustements réglementaires dont il a donné les détails et leurs mises en œuvre.
Pour la seconde question où il lui est demandé la situation des enseignants reversés de 2008 recalés aux évaluations et la gestion comptable des écoles à partir de la rentrée scolaire 2019-2020, le Ministre Salimane KARIMOU a fait savoir aux députés que le faible niveau de performance des élèves est dû entre autres à la faible qualité de l’enseignement dispensé et au manque d’enseignants qualifiés. Le Conseil des Ministres a décidé de l’organisation d’une évaluation diagnostique à l’intention des enseignants ACE 2008 qui s’est déroulée le 24 août et le 07 septembre 2019. Ainsi, sur les 18.915 enseignants inscrits, seulement 9.024 enseignants dans toutes les catégories des deux sous-secteurs ont pu franchir le seuil de réussite. Ce qui, selon lui, est venu confirmer les hypothèses de départ.
Ceux qui n’ont pas atteint le seuil de réussite ont été classés en 03 catégories en fonction des besoins ou des déficits en compétences.
Pour ce qui est de la gestion comptable des écoles à partir de la rentrée scolaire 2019-2020, le Ministre Salimane KARIMOU a fait part des nouvelles mesures qui ont été prises au sein de son ministère. Désormais la gestion comptable des écoles est régie par l’arrêté N°061/MEMP/DC/SGM/IGM/DAF/SA 034SGG19 du 7 octobre 2019 portant modalités de gestion de la subvention de l’Etat aux écoles maternelles et primaires publiques.
La 3ème question a concerné la mise en œuvre de la nouvelle architecture du système éducatif. Le Ministre Salimane KARIMOU a fait une présentation descriptive de la nouvelle architecture du système éducatif et a montré des extraits d’actions programmées pour une mise en œuvre de la nouvelle architecture du système éducatif. Mais des modifications seront apportées à cette architecture en raison de la décision du gouvernement qui consiste à étendre l’éducation de base à la fin du second cycle.
Enfin, la dernière question a porté sur l’insuffisance de salles de classe et le déficit d’enseignants dans les écoles primaires.
Dans sa réponse, le Ministre des Enseignements Maternel et Primaire a fait un état des lieux du déficit de 12.000 salles de classe et de 12.000 enseignants en 2016.
Ainsi, de 2017 à 2019, près de 3.000 salles de classes ont été réalisés. Désormais, l’Agence de Construction des Infrastructures du Secteur de l’Éducation (ACISE) se charge de la construction des infrastructures scolaires.
Pour les enseignants, il a été recruté 3.601 enseignants au profit du sous-secteur des Enseignements Maternel et Primaire en 2017. La fusion des complexes scolaires à faibles effectifs a permis de dégager 3.321 enseignants qui ont été redéployés dans les écoles qui avaient un besoin important d’enseignants. Le Gouvernement a fait appel à 10. 686 enseignants suppléants et mis à disposition.
Pfcom-Memp/DCOM/PR
www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

#Enseignements, #Maternel, #Primaire, #SalimaneKARIMOU, #Contrôle, #ActionsGouvernementales, #députés, #8emeLégislature, #Wasexo, #Benin

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :