Tension socio-politique actuelle: Un député de la mouvance sollicite une union de prières

Dire que la tension socio-politique est des plus vives depuis les déclarations du Chef de l’Etat au soir du 1er août 2012, serait un euphémisme. Comme l’a rappelé le ministre Abiola ce jeudi 09 août, il y a eu ” l’intervention  de l’opérateur économique M. Sébastien Adjavon, la déclaration de M. Nazaire Dossa, de M. Mèdjico, celle de l’alliance FCBE, celle du PRD, celle de groupe de femmes politiques, celle de l’Honorable Janvier Yahouédéhou, celle de l’Union fait la Nation (UN) et de l’UDS”. Selon  le député de la Renaissance du Bénin ( majorité présidentielle), il s’agit là d’un ensemble d’ingrédients qui pourraient conduire à une implosion sociale. Et pour ne pas en arriver là, Nasaire Sado, député de la Rb donc de la mouvance présidentielle lance un appel pour une union de prières. Il déclare à ce sujet : « …Notre pays traverse une situation difficile, une situation grave et je pense que ce qui se passe au Bénin, ce n’est pas une question de je suis fort, je ne suis pas fort, on est fort, les autres ne sont pas forts ; il ne s’agit pas de cela. Pour moi, en tant que chrétien, nous devons faire faire une lecture spirituelle de la situation. Et je pense sincèrement qu’on doit prier pour le Bénin, pour tous les Béninois, pour le chef de l’Etat, puisque aujourd’hui c’est lui le président de la République. Donc il faut qu’on prie pour lui, pour qu’il ait toute la vision qu’il faut pour travailler, pour qu’il ait toutes les conditions qu’il faut pour travailler parce qu’il s’agit d’un bien commun qu’est le Bénin. Je pense qu’il faut associer les pasteurs, les hommes de Dieu, les garants des religions endogènes, les prêtres, les pasteurs, les chefs traditionnels pour que vraiment, il y ait une solution le plus rapidement possible, pour que ce que nous vivons ne dure pas. Lorsqu’il y a crise de confiance entre l’Etat et le secteur privé, l’Etat et les opérateurs économiques, cela peut être catastrophique pour notre pays, parce que l’Etat ne vit pas sans le secteur privé. C’est le secteur privé qui paye les impôts pour que l’Etat puisse vivre. Donc, il faut que cette confiance puisse s’établir nécessairement. C’est pourquoi j’invite tout le peuple béninois à prier, à prier et à prier parce que j’estime que ce qui se passe dépasse aujourd’hui la force humaine. Ce n’est plus l’intelligence humaine qui va régler ce problème. Il faut qu’on appelle le Seigneur à nous sortir de la situation.… ».

 Francis Z. OKOYA

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :