Tournée de reddition de compte du Président de la République : Porto-Novo en extase

 Tournée de reddition de compte du Président de la République : Porto-Novo en extase
Écoutez cet article en audio

Le samedi soir n’est jamais un jour ordinaire à Porto-Novo et pour les Porto-Noviens. C’est un moment de fête presque sacrée dans la cité des Aïnonvis. Et en décidant de s’y rendre cet après-midi du samedi 05 décembre 2020 pour la dernière étape de cette 17ème journée du périple de reddition de compte, le Président Talon offre aux populations de la cité aux 3 noms l’opportunité de faire de cette étape une occasion de fête. 
C’était tout simplement époustouflant. Plusieurs heures avant l’échéance, l’effervescence était palpable dans les rues et plusieurs artères de la ville capitale.
Les principaux carrefours de la ville brandés pour remercier le Chef de l’Etat, des mouvements de femmes et de jeunes rassemblés pour voir et applaudir le Chef de l’Etat mais pas sans lui avoir agressé un message par banderoles, flyers interposés. Ça s’aligne, ça se mobilise sur des kilomètres. Encore et encore si bien que même pour quelqu’un qui n’a aucun repère à Porto-Novo, il ne peut se tromper pour retrouver le trajet qui mène au centre des jeunes de Djègan kpèvi. C’est ici que va se dérouler cette opération d’évaluation de la gouvernance Talon et  d’échanges directs du Président de la République avec ses concitoyens. 

Cette foule grossit au fur et à mesure qu’on se rapproche du site. A la marée humaine s’ajoutent maintenant les groupes d’animation de tous genres. On y remarque par leur taille et leurs accoutrements le Gounouko, le Bourian, des fanfares. Et comme à Adjatchè nous sommes dans une cité royale, il y avait des sonorités d’Adjogan avec plusieurs groupes de femmes, preuve de la solennité de l’événement. Tout a été minutieusement orchestré pour un bain de foule exceptionnel. On était côté cour. Côté salle, c’est un concert d’ovations.
Un peu avant 17h, le Président Talon fit son entrée dans la salle sous des ovations qui ont duré tout le temps des salutations aux têtes couronnées et invités de marque. Une salle avec une bâche déployée sur toute la largeur du fond et sur laquelle on peut déchiffrer ” Porto-Novo notre capitale; enfin notre fierté”.  Une salle dominée par une couleur. Le blanc. Bazin, voile suisse (lessi), le blanc était presque de rigueur. Ce qui en rajoute au caractère spécial de ces moments.
Vint le temps des échanges mais avant le protocole fit observer une minute de silence en la mémoire de l’adjoint au maire de Porto-Novo décédée le 11 novembre 2020.

Le maire Charlemagne Yankoty, le premier à prendre la parole, rend hommage au Chef de l’Etat qui incarne selon lui un architecte, un homme d’apparence ordinaire mais intrépide développeur. Le maire aligne des qualificatifs à l’endroit du Président Talon qui déclenchent des applaudissements nourris du public. Pour Charlemagne Yankoty, le Président Patrice Talon est déjà entré dans l’histoire de la ville comme le plus grand bâtisseur depuis les indépendances, en témoignent les attentions particulières dont bénéficie Hogbonou sous ce régime. Pour corroborer ses propos, il étale quelques réalisations :  23.391 mètres linéaires de rues asphaltées dans la première phase du Projet Asphaltage, le bitumage de la route Porto-Novo-Akpro-Missérété-Pobè, le projet de gestion des déchets ménagers solides du Grand Nokoué, la construction en cours des marchés de Ouando et de Ahouangbo. Il révèle que 74 milliards 650 millions ont été investis pour l’énergie électrique au titre du renforcement et de l’extension du réseau dans les localités urbaines. “Tellement de réalisations qu’il ne peut tout citer. Porto-Novo vous lève la main car elle  vient de très loin en peu de temps grâce à votre qualité de bâtisseur, d’esthète”, déclare le maire à l’endroit du Président de la République.

Ce bilan donne l’appétit et le maire sollicite du gouvernement pour sa commune : l’effectivité de la Rocade, l’assainissement pluvial, la construction d’un Marché international digne de la ville pour booster les échanges avec le Nigeria. L’aménagement et le bitumage de la route Porto-Novo-Igolo pour impulser un  développement économique. Porto-Novo espère le retour de toutes les institutions de la République sur ses terres et rêve de voir les lycées Béhanzin et Toffa transformer en centres d’éducation d’excellence et d’élite, de même que le CHDO en Centre de Santé de référence. Le maire de Porto-Novo veut voir le Président Talon inaugurer le musée des arts vodoun et orisha et surtout lancer et inaugurer la route  Porto-Novo-Sèmè avec un pont sur la lagune.
La prise de parole du Chef de l’Etat a été précédée d’une longue standing ovation. Et le Président de la République, debout pendant 10 mn, introduit son exposé :  “Je suis dans un état émotif indescriptible. J’ai la chair de poule depuis mon entrée dans Porto-Novo il y a une heure. Je suis honoré. Vous savez combien mon cœur est rempli de Porto-Novo. 

“Quand je veux me sentir moi-même et prendre de l’inspiration, c’est à Porto-Novo que je viens” , lance-t-il à l’endroit d’un public en extase. Très méthodique, il structure son bilan autour de l’explication de qui sont les Béninois, les incidents de parcours dans la vie du pays pour constater ce qu’ils sont devenus qui était en réalité leur vraie nature au regard des progrès accomplis en moins de 5 ans avec les mêmes hommes. Voici quelques morceaux choisis de cette adresse engageante avec des mots forts : “Ce que nous avons révélé à nous-mêmes et au monde n’est-il pas ce que nous sommes en réalité ? … Je suis dans la capitale et je veux m’adresser à tout le Bénin. Nous sommes les meilleurs… Depuis 5 ans, nous avons vaincu la fatalité et c’est ce que cette génération va laisser dans la mémoire des Béninois. Nous avons réussi le miracle.” Le Chef de l’Etat poursuit en reconnaissant que l’état de Porto-Novo était déplorable et la risée de tous mais cette ville était à l’image de toutes nos communes. “En quoi Cotonou donnait envie aux Béninois qui ont vu autre chose”, s’est-il interrogé avant d’expliquer que Porto-Novo était la synthèse de ce que nous étions : sans ambition, sans talent, sans sérieux. Et il ajouté : “Je vais chercher les mots pour dire ma révolte de ce que nous étions… Pris individuellement, nous sommes bons au point de complexer les autres. Mais nous-mêmes avons honte du Bénin… Depuis un peu plus de 4 ans,  nous avons commencé quelque chose qui nous donne de la fierté. Nous avons commencé à retrouver de la dignité. C’est ce que nous avons fait depuis 4 ans, réveiller notre talent. Ce sont les mêmes qui réussissent cette transformation. Si c’est valeurs n’étaient pas en nous, elles ne sauraient rejaillir subitement.” 

Le Président Talon affirme avec conviction et détermination que le Bénin vient de très loin et ira très loin. “Ce n’est que le premier pas, la première pierre de ce que nous sommes capables de faire. Nous n’avons encore rien fait. Rien par rapport à ce qui se fera demain”, appuie le Chef de l’Etat qui salue la magie collective, et qualifié d’œuvre commune les résultats de ce quinquennat qui s’achève. Il rappelle les travers qui ont mis le Bénin dans un cycle infini de pauvreté et d’insatisfaction de ses  manques et clame que l”effort est nécessaire pour le développement, pour satisfaire les besoins. Il scrute l’avenir et soutient que faire quelque chose dans la capitale ou une commune ne doit plus être un acte de générosité d’un président. “Car nous avons réussi à planifier, à programmer ce qui nous manque. Le rythme actuel nous permet, si nous le maintenons, de finir ces choses qui sont les besoins de base d’ici 10 ans”, assure le Président Patrice Talon. Qui va ensuite apporter beaucoup de baume au cœur des Aïnonvis : ” Beaucoup de choses sont décidées et programmées pour Porto-Novo. Le nouveau siège de l’Assemblée nationale sera inauguré avant la fin de la mandature actuelle. Les travaux des 6 derniers mois de cette mandature vont se dérouler dans ce bâtiment. Dans 3-4 ans, les gens vont envier Porto-Novo qui sera véritablement une capitale” annonce le Chef de l’Etat. Il confirme le retour des institutions à Porto-Novo et affirme qu’elles auront toutes leur siège à Porto-Novo. Le Président de la République termine son exposé en exhortant les Béninois à défendre ces acquis. “On ne doit plus retourner en arrière… Pour les années à venir,  soyons défenseurs de ce que nous avons réalisé. Notre pays est désormais lui-même” termine-t-il. Une conclusion chaudement ovationnée. 

La ville  capitale qui a trouvé en la personne du Président Talon son rédempteur, comme le dira le Président du Conseil des Sages, Karim da Silva qui a surnommé le Chef de l’Etat l’OSAGYEFO National, a offert au Président Talon une trompe royale en bronze qui annonce l’arrivée du Prince. Porto-Novo a des étoiles plein les yeux. Porto-Novo revit. Elle sait qu’elle doit cet état d’extase au Président Patrice Talon.

Gouv.bj

#TourneeduPRdanslesCommunes, #PatriceTalon, #CommunesduBenin #Porto_Novo,  #VisBen, #Wasexo, #Benin

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :