Tournée parlementaire de la Commission de l’Education : Les députés suffisamment informés pour proposer une meilleure gestion des cantines scolaires

 Tournée parlementaire de la Commission de l’Education : Les députés suffisamment informés pour proposer une meilleure gestion des cantines scolaires
Écoutez cet article en audio

Démarrée le 18 mai 2022, la tournée de la Commission de l’éducation, de la culture, de l’emploi, des affaires sociales de l’Assemblée nationale du Bénin sur la gestion des cantines scolaires a pris fin ce 24 mai 2022 sur une note de satisfaction. Dorénavant, les représentants du peuple ont une bonne moisson d’informations pour faire de bonnes propositions au Gouvernement.

Parakou, N’Dali, Djougou, Copargo, Bassila dans les départements de la Donga et du Borgou; Savalou, Glazoué, Djidja, Covê, Za-Kpota dans les départements du Zou et des Collines; Kétou, Pobè, Sakété, Adja-Ouèrè, Ifangni et Avrankou dans les départements de l’Ouémé et du Plateau. Ce sont là les communes dont les cantines scolaires des écoles primaires publiques ont reçu la visite des députés. Répartis-en trois groupes, les parlementaires appuyés de quelques cadres parlementaires ont recueilli durant la tournée des informations relatives à la gestion des cantines ; relever les difficultés liées à la gestion des cantines scolaires ; apprécier les conditions de préparation des repas ; sensibiliser les femmes cuisinières sur les bonnes pratiques d’hygiène ; relever les attentes des bénéficiaires des cantines scolaires. À la fin de ladite tournée, la moisson parlant d’informations est bonne. Ils disposent suffisamment d’informations réelles relatives à la gestion des cantines scolaires en vue de faire des recommandations et des suggestions au Gouvernement pour son amélioration.  

Difficultés, constats et doléances au menu de la tournée
La moisson a été bonne pour les députés. Des différentes séances de travail tenues avec les différents acteurs au niveau des communes ciblées, il ressort que les cantines scolaires connaissent beaucoup de difficultés. Notamment le manque de condiments ; l’incapacité des parents à payer les 25 francs par jour par enfant pour le payement des condiments ; les difficultés à rémunérer les femmes cuisinières ; l’absence de magasins de stockage des vivres ; le cambriolage des magasins ; l’influence négative de la gestion de la cantine sur le temps d’apprentissage ; la difficulté d’accès à l’eau dans la plupart des écoles visitées.

 À Pobè où 62 écoles sur les 85 que compte la commune sont dotées de cantines scolaires, un constat a retenu l’attention de la délégation parlementaire. En effet, la communauté a manifesté sa volonté d’accompagner le Gouvernement. Ainsi, sur fonds propres, elle est en train de construire une trentaine de cuisines en matériaux définitifs dans les différentes écoles.

Parmi les difficultés relevées, il y a aussi le manque d’engagement des parents d’écoliers pour accompagner les écoles dans l’approvisionnement en condiments et la rémunération des femmes cuisinières ; les difficultés rencontrées par les enseignants, surtout les maîtres cantines par rapport à l’évolution dans le programme de leurs classes., etc.

Par ailleurs, profitant de la mission, ces acteurs ont mandaté les députés d’être leur porte-parole auprès du Gouvernement pour que des solutions urgentes et idoines puissent être trouvées pour le bonheur du système éducatif béninois.

L’artillerie de la Commission de l’éducation

Pour réussir leur mission, les députés de la commission de l’éducation étaient éclatés en trois groupes. Le Groupe 1 présidé par l’honorable Victor HOUNSA et composé de ses collègues Léon ADEN HOUESSOU et Malick MORA SANNI SARÈ a pris en compte le Borgou/Alibori.  Le Groupe 2 présidé par l’honorable Epiphane HONFO appuyé par ses collègues Sèdami MEDEGAN FAGLA et Rosine DAGNIHO sous l’œil vigilant des cadres parlementaires est en mission dans les Zou/Collines. Et enfin, le Groupe 3 présidé par l’honorable Natondé AKÉ appuyé par ses collègues Awaou Eniola BISSIRIOU et Ibourahima OUSMANE a tourné dans l’Ouémé/Plateau.

Pour finir, il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que les commissions permanentes organisent des missions de contrôle sur le terrain. Ces missions sont régies par les dispositions des articles 29 et 120 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale modifié par la résolution 2020-01 du 14 juillet 2020 qui stipulent que les commissions permanentes assurent l’information de l’Assemblée nationale, pour lui permettre d’exercer son contrôle sur la politique du Gouvernement.

 Hermann OBINTI

#CantinesScolaires, #Education, #TournéeParlementaire, #Visben, #Wasexo

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :