Tournée présidentielle : Lalo, un désenclavement plus accru acté

 Tournée présidentielle : Lalo, un désenclavement plus accru acté
Écoutez cet article en audio

La tournée de reddition de compte du Président de la République dans les communes se poursuit de plus belle. Dans la matinée de ce lundi 23 novembre 2020, il a lancé l’étape du Couffo par la commune de Lalo.

La mobilisation est devenue une compétition entre les communes et Lalo n’a pas voulu se faire compter l’événement. A sa descente, le Chef de l’Etat a dû passer de groupe en groupe pour saluer les populations sorties en nombre pour lui réserver un accueil triomphal.

Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune, monsieur William Fangbedji a salué l’initiative de cette tournée qui apparaît pour lui comme une volonté de dialoguer avec les populations et dans une démarche participative de la gestion de la cité. Il met en exergue la fidélité à la parole donnée qui caractérise le Chef de l’Etat car les actes traduisent la tenue des promesses. Et Lalo n’est pas oubliée dans la matérialisation des promesses. 

En effet, cette commune pas très connue à cause de son positionnement mais réputée en agriculture est confrontée, selon le maire Fangbedji, au problème d’évacuation de ses produits agricoles quand vient la saison des pluieq. Il évoque alors l’importance des voies de communication. Une préoccupation qui trouve un début de solution avec l’aménagement et le bitumage en cours des routes Toffo-Lalo (28,44 km) et Lalo-Agbangnizoun (20,12 km) et la desserte de Tchito avec Toffo. Le premier responsable de Lalo s’est réjoui des bons résultats scolaires, conséquence de l’absence de grèves et du renforcement de la politique des cantines scolaires. Il apprécie encore l’impact de l’action gouvernementale sur ses administrés par le biais de l’augmentation des ressources du fonds FADEC avec pour corollaire plus de service aux populations. 

Malgré tout, le maire Fangbedji souhaite la construction de la voie Dogbo-Madjrè-Lalo pour relier le Togo par Athiémé, l’aménagement et le bitumage des voies constituant la boucle du Couffo. Mais la préoccupation urgente à Lalo, c’est le relogement des commerçants du marché de Hlassamè détruit pour cause des travaux de la route Lalo Agbangnizoun et Toffo.

Une doléance à laquelle le Président Talon s’est montré sensible. En témoigne l’expression de son visage à l’évocation de ce problème. Après avoir présenté les excuses du gouvernement pour ce désagrément, le Président de la République a expliqué que cela ne saurait se faire délibérément. Il a alors pris, sur le champ, l’engagement de faire inscrire le sujet à l’ordre du jour du prochain Conseil des Ministres. Le marché sera reconstruit où il faut avec les commodités nécessaires, a promis le Chef de l’Etat. Véritable grenier, Lalo est également impacté par les nombreux programmes d’aménagement de terres et de financement pour le développement de la pisciculture. 

A Lalo, le Président Patrice Talon dans son exercice de reddition de compte, s’est surtout appesanti sur le renforcement du capital humain.
En tête de chapitre, le Président Talon souligne la nécessité de changer d’approche de formation car la vocation de son gouvernement est de donner aux enfants béninois une qualification et non seulement l’école. “Il faut qu’ils aient les compétences qu’il faut pour développer notre pays”, indique le Président. Qui expose ensuite comment ce dont le Bénin dispose aujourd’hui dans les écoles techniques est obsolète. Le premier citoyen béninois fait l’apologie de la stratégie nationale de l’enseignement technique et la formation professionnels et annonce qu’un premier lot de professeurs est déjà envoyé en formation à l’extérieur pour porter cette nouvelle vision du gouvernement qui va avec la construction de lycées et écoles techniques. “Ils seront un millier dans les 4 ans à venir”, précise-t-il pour soutenir que le Bénin devra mettre fin au cycle de diplômés sans emploi.
Dans le registre du renforcement du capital, le Président Patrice Talon a développé le contenu du programme ARCH, notamment dans ses volets assurance maladie et micro-crédit. “Pour bénéficier de micro crédits, il fallait être membre d’un parti ou mouvement politique et on pensait à une récompense politique. Ainsi, les crédits sont peu remboursés. Le micro crédit après réforme est revenu dans un nouveau modèle, réformé et déployé de manière durable. Micro crédit Alafia sera désormais accessible à tout le monde. A Lalo, ça a commencé et va s’intensifier” , détaille le Chef de l’Etat. Il a aussi sensibilisé les prochains bénéficiaires sur le devoir de remboursement. 

Pédagogue et avec un esprit rassembleur pour la cause commune, le Président s’adresse à ses interlocuteurs de Lalo en ces termes : “Même si Lalo n’a pas encore  obtenu grand chose, quelque chose de spectaculaire a commencé dans le pays. Mettons de côté un instant notre frustration à Lalo pour voir global. J’ai entendu les doléances du maire en ce qui concerne les voies de communication. Le rythme et l’ampleur que connaissent les travaux routiers actuellement au Bénin laissent espérer qu’ici à Lalo, le peu qu’il reste sera fait. Chacun peut fermer les yeux et attendre son tour.” L’exposé du Chef de l’Etat a porté aussi sur le bien fondé de la lutte contre la corruption. Constatant qu’on veut l’eau, l’électricité, les routes et autres sans vouloir lutter contre la corruption et les actes de prevarication, il juge que les temps ont changé et que depuis 5 ans, au Bénin, on sait ce qu’on veut. Le Chef de l’Etat a convaincu l’assistance de ce que le Bénin a commencé à amorcer son développement.

Entre le Président Patrice Talon et Lalo, la symbiose est si parfaite qu’une des banderoles qui trône dans la salle du Centre des jeunes et loisirs de la localité affiche : ” Ici à  Lalo, nous avons déjà avisé. ”

gouv.bj

#TourneeduPRdanslesCommunes, #PatriceTalon, #CommunesduBenin #DepartementduCouffo, #Lalo, #VisBen, #Wasexo, #Benin, #WilliamFangbedji

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :