Visages du monde ce 16 juillet 2019 : Une compil’ de l’actualité internationale

UNESCO : de nouveaux sites classés et de nouvelles menaces

Chaque année, l’UNESCO met à jour sa liste du Patrimoine mondial qui recense des monuments et sites remarquables, un classement qui implique une notoriété nouvelle pour les biens concernés, mais aussi des obligations. Nous découvrons les nouveaux entrants 2019 et les biens notifiés en péril.

Pour sa 43ème session annuelle, le comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO a choisi un pays de contrastes : l’Azerbaïdjan. Dans la vieille ville de Bakou par exemple, les ruelles, le Palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge qui date du XIIe siècle sont d’ailleurs tous classés par l’organisation.

Lors de cette réunion, comme chaque année, les membres du comité ont actualisé la liste de monuments et sites protégés. Pendant dix jours, plus de 2500 membres du comité, délégués et experts ont fait un état des lieux des sites inscrits sur sa liste et se sont prononcés sur de nouvelles candidatures.

Le Comité du Patrimoine mondial est un instrument juridique qui compte 193 pays signataires,” explique Mechtild Rössler, directrice du Centre du Patrimoine mondial. “Donc ce sont principalement les Etats qui font partie du Comité qui peuvent présenter une candidature, mais dans certains cas, les communautés locales, les ONG et les associations font campagne pour qu’un site soit nominé, donc la société civile est aussi impliquée,” affirme-t-elle avant d’ajouter : “Le critère le plus important pour intégrer la liste, c’est que le bien ait une valeur universelle exceptionnelle.”

Cette année, sur 37 sites proposés, 29 ont été retenus pour être labellisés “Patrimoine mondial” du fait de leurs caractéristiques culturelles et/ou naturelles. Parmi eux, Babylone, une ancienne cité située sur l’actuel territoire irakien. Témoignage unique de l’un des empires les plus influents du monde antique.

Devoir de préservation

Cette reconnaissance de l’UNESCO signifie une renommée nouvelle, des retombées et des obligations pour les autorités des pays où se trouvent les sites.

Abulfas Garayev, ministre azerbaïdjanais de la Culture dont le pays figure sur la liste du Patrimoine mondial notamment pour le Palais du Khan à Sheki qui vient de l’intégrer, l’assure : “Nous devons suivre toutes les recommandations de la communauté internationale pour améliorer la situation, avoir une meilleure préservation et s’assurer que les Etats qui présentent leurs sites fassent de leur mieux pour protéger le patrimoine qu’ils veulent faire labelliser.”

Lors de cette session en Azerbaïdjan, plusieurs dizaines de responsables de sites inscrits au patrimoine mondial présents sur place ont été invités à découvrir un paysage classé dans le centre du pays : Gobustan. On y trouve plus de 6000 gravures d’art rupestre remontant pour certaines, à l’âge de pierre.

Changement climatique, développement et guerres

La protection est toujours un défi comme en témoigne ce représentant de l’île labellisée de Robben Island en Afrique du Sud.

“En tant qu’île, nous sommes aussi touchés par les conséquences du changement climatique,” précise Pascall Taruvinga, responsable du patrimoine à Robben Island. “Il faut rappeler que notre île s’appuie sur tout un système écologique : le moindre changement graduel dans l’habitat a un impact sur les animaux sauvages qui vivent sur l’île, mais aussi sur les bâtiments pour lesquels nous devons faire des travaux de maintenance plus souvent que pour les autres sites et c’est très cher,” fait-il remarquer.

euroneuws

 

Le nombre de morts du Sida a baissé d’un tiers depuis 2010

Quelque 770.000 personnes dans le monde sont mortes de maladies liées au sida en 2018, ce qui représente une baisse d’un tiers depuis 2010, selon le rapport annuel de l’Onusida publié mardi.

Ce chiffre est en baisse par rapport à 2017 (800.000) et est très inférieur à l’hécatombe enregistrée au pic de l’épidémie en 2004 (1,7 million), selon l’agence de l’ONU dédiée à la lutte contre le sida. En outre, plus de trois séropositifs sur cinq – 23,3 millions sur 37,9 – suivent des traitements antirétroviraux, qui permettent de ne plus transmettre le virus du sida s’ils sont pris correctement. C’est la plus haute proportion jamais atteinte, et c’est environ dix fois plus qu’au milieu des années 2000.

Le nombre de nouvelles infections, lui, est stable par rapport aux années précédentes (1,7 million). Ces chiffres globaux cachent toutefois de fortes disparités régionales, souligne l’Onusida, selon laquelle la lutte contre la maladie ne progresse pas à un rythme suffisant. Globalement, la baisse remarquable du nombre de morts et le meilleur accès aux traitements s’expliquent par les progrès notables réalisés en Afrique du sud et de l’est, région historiquement la plus concernée par le sida.

AFP

 

«L’homme volant» du 14-Juillet va maintenant traverser la Manche sur son Flyboard

Son passage au-dessus des Champs-Elysées lors du défilé du 14-Juillet n’était pas passé inaperçu. Franky Zapata, «l’homme volant», inventeur du Flyboard Air, va relever un nouveau défi, en traversant la Manche, le 25 juillet.

Juché sur sa machine, il va tenter de rallier Douvres (Angleterre) depuis Sangatte. Une tentative qui comportera son lot d’aléas, d’autant que son projet initial a dû être modifié. Alors qu’il avait prévu d’être ravitaillé à deux reprises en plein vol, en réalisant la totalité du trajet en trois fois, il a finalement dû se résoudre à le faire en deux fois, en se posant sur un bateau pour refaire le plein.

«J’ai obtenu les autorisations côté anglais pour ravitailler, mais côté français ça m’a été refusé», a-t-il expliqué sur RTL. «Du coup je suis obligé de traverser directement jusqu’à la frontière, dans les eaux territoriales anglaises».

Un changement qui va rallonger son parcours, et le complexifier. «Ça change complètement la donne : au lieu de faire 13 kilomètres, je suis obligé d’en faire 18, et là je vais arriver à l’extrême limite (…). Je vais me poser sur le bateau, changer de sac à dos et repartir pour l’autre moitié». En espérant que les conditions météorologiques permettent que tout se passe pour le mieux.

CNEWS

 

Le gouvernement de Donald Trump veut verrouiller l’accès à l’asile

Le gouvernement de Donald Trump a annoncé lundi qu’il refuserait toutes les demandes d’asile déposées à la frontière sud par des migrants n’ayant pas sollicité le statut de réfugié au Mexique ou dans un autre pays sur la route des Etats-Unis.

La puissante organisation de défense des droits civiques ACLU a immédiatement annoncé qu’elle allait saisir la justice contre cette mesure, qui doit entrer en vigueur mardi.

Des tribunaux ont déjà invalidé plusieurs tentatives du gouvernement américain de restreindre le droit d’asile.

Le gouvernement «use de son pouvoir légal, tel que conféré par le Congrès», a toutefois estimé le ministre de la Justice Bill Barr dans un communiqué.

«Les Etats-Unis sont généreux mais complètement débordés par le fardeau créé par les centaines de milliers d’étrangers arrêtés à la frontière sud», a-t-il ajouté, en souhaitant que la nouvelle règle «décourage les migrants économiques qui veulent exploiter notre système d’asile».

Il s’agit d’une mesure «intérimaire» en attendant que le Congrès révise les lois migratoires du pays, a précisé le ministre par intérim de la Sécurité intérieure Kevin McAleenan.

Certaines exceptions sont prévues, notamment pour les victimes de traite des êtres humains, mais elles ne couvrent pas les mineurs non accompagnés.

Les Etats-Unis font face à un afflux de migrants à leur frontière avec le Mexique, avec plus de 100.000 personnes arrêtées chaque mois depuis mars, dont de nombreuses familles avec enfants.

Originaires en grande majorité de pays pauvres et violents d’Amérique centrale, Guatemala, Salvador et Honduras en tête, ces migrants déposent généralement une demande d’asile qui leur permet de se maintenir sur le territoire américain le temps de l’examen de leur dossier par un juge de l’immigration.

Le gouvernement les accuse de disparaître ensuite et de gonfler le nombre des quelque 10,5 millions de sans-papiers présents aux Etats-Unis.

 

L’UE déterminée à sauver l’accord sur le nucléaire iranien

L’Union européenne se dit prête à sauver coûte que coûte l’accord sur le nucléaire iranien.

Alors que Téhéran a dépassé le seuil d’enrichissement de l’uranium défini par le texte, la diplomatie européenne appelle l’Iran à revoir ses ambitions à la baisse.

“Nous voulons que l’Iran se conforme de nouveau pleinement à ses obligations ces prochaines années. Mais nous constatons aussi que toutes les mesures qui ont été prises sont réversibles, alors nous invitons les autorités iraniennes à revenir sur ces mesures”, a commenté Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne.

L’accord sur le nucléaire iranien conclu il y a 4 ans entre Téhéran, l’UE et 6 autres pays se retrouve aujourd’hui menacé, depuis que le président américain Donald Trump a annoncé quitter l’accord et a rétabli les sanctions américaines.

 

Emmanuel Macron poursuit sa visite dans les Balkans pour apaiser les tensions

C’est une visite pour rétablir les liens entre la Serbie et la France. Hier Emmanuel Macron a été accueilli en grande pompe à Belgrade par son homologue Aleksandar Vučić.

Après un tête-à-tête de plus de deux heures, les deux présidents ont prononcé des discours sur l’amitié entre les deux pays. Devant plusieurs milliers de spectateurs mobilisés par son hôte, Emmanuel macron a crée la surprise avec un discours en langue serbe.

Les deux présidents ont aussi abordé les sujets de tensions comme l’adhésion de la Serbie à l’ Union Européenne. Si Emmanuel Macron tend la main, il n’établira pas un calendrier. Il le répète, pour lui, l’UE ne peut pas s’élargir à de nouveaux pays avant de se réformer : “Si on s’enferme dans un calendrier on va dire que c’est un échec ou une réussite. C’est un processus qui encre non seulement la Serbie en Europe mais dans cette convergence dans l’Union européenne. C’est un processus où il y a une série de réformes à mener quand les choses seront prêtes elles seront actées et cela permettra de passer chaque étape.”

Autre sujet de discorde, les relations avec le Kosovo, cette ex-province serbe devenue indépendante en 2008, sans que Belgrade ne reconnaisse sa souveraineté. Emmanuel Macron s’est engagé à réunir plusieurs dirigeants européens pour trouver une solution mais appelle aussi les serbes à faire des efforts pour trouver un bon compromis.

Euronews

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.
VOTRE PUB ICI

Nos rubriques

AFRIQUE TELEVISION

Toute l'actualité africaine en un clic

Toute l'actualité africaine en un clic

www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN, LA VILLE AUX TROIS NOMS: ADJATCHÊ; HOGBONOU; PORTO-NOVO AVEC SES ATTRACTIONS TOURISTIQUES

Nos archives

AFRIQUE TELEVISION

AFRIQUE TELEVISION, dans le coeur de l'Afrique

Toute l'actualité africaine en un clic

PUB

DETOUR PAR GOGOTINKPON À ta disposition et tout près '' La route de l'eau'' et son mythique village aux mille merveilles, Gogotinkpon avec en prime : Conte sur anecdote source de l'appellation Gogotinkpon ; Balade sur la route de l'eau et le Regal des mangroves ;  Atelier de découverte et d'application de l'argile Tôbó de Gogotinkpon ; - Participation à une partie de pêche avec le plus vieil outil des peuples de la région du lac Ahémé ; _ Échanges avec Dada Baïnon, la dame aux mains formatées pour dresser de belles fesses aux bébés ; - Instants cocofrais et dégustation de vin de palme ; - la danse des papilles au goût de atoutou et de dakouin , mets délicieux, mets de Gogotinkpon...

DETOUR PAR GOGOTINKPON À ta disposition et tout près '' La route de l'eau'' et son mythique village aux mille merveilles, Gogotinkpon avec en prime : Conte sur anecdote source de l'appellation Gogotinkpon ; Balade sur la route de l'eau et le Regal des mangroves ; Atelier de découverte et d'application de l'argile Tôbó de Gogotinkpon ; - Participation à une partie de pêche avec le plus vieil outil des peuples de la région du lac Ahémé ; _ Échanges avec Dada Baïnon, la dame aux mains formatées pour dresser de belles fesses aux bébés ; - Instants cocofrais et dégustation de vin de palme ; - la danse des papilles au goût de atoutou et de dakouin , mets délicieux, mets de Gogotinkpon...