Voici comment Yayi, Gnonlonfoun et Dossou ont dribblé Marcel de Souza

Rejet définitif de la liste Frap pour les élections législatives

Voici comment Yayi, Gnonlonfoun et Dossou ont dribblé Marcel de Souza

Par décision EL-003 du 12 Avril 2011, la Cour, a rejeté la requête à lui adressé par le président du Frap confirmant ainsi la première décision de la Cena. La mise
hors jeu de manière définitive de la liste Frap dirigée par Marcel de Souza et fortement soutenue par la première dame est la finalité de ce qui semble être un complot contre l’annonciateur et le
1er défenseur du K.O présidentiel de mars dernier.

A l’annonce de l’ouverture du dépôt des listes de candidatures pour les élections législatives, plusieurs et différentes chapelles de la mouvance présidentielle
n’ont pas caché leur intention de se mettre dans le starting block avec ou sans la dénomination Fcbe ou Cauris, deux (02) marques déposées de Boni Yayi. C’est ainsi que face à la cacophonie, le
Chef de l’Etat a tapé du poing sur la table pour exiger le minimum de listes ( deux a-t-on appris) mais ce fut sans succès. Sur les vingt deux (22) listes initialement reçues par la Cena une
quinzaine se réclamaient à raison de la mouvance présidentielle. A l’occasion et selon certaines indiscrétions, Boni Yayi n’aurait pas caché son opposition à la liste Frap dirigée par Marcel de
Souza. Après étude des dossiers, la Cena rejette trois (03) listes de candidatures toutes de la mouvance présidentielle. Votre journal avait analysé la chose en son temps comme un coup de Yayi
contre ses lieutenants qu’il ne craignait politiquement pas.

Ensuite et toujours du côté de la Cena, alors que les textes prévoient que les responsables des listes rejetées, peuvent faire recours devant la Cour
Constitutionnellement et pourraient éventuellement avoir gain de cause, Gnonlonfoun fait fabriquer le bulletin unique sans le logo de la liste Frap tout comme si le président
de la Cena savait à l’avance que la Cour Constitutionnelle allait confirmer le rejet de la liste Frap.

Enfin, il est connu de tous que c’est le 14 avril à 00h que la campagne pour les élections législatives démarre. Mais aussi bizarre que cela pourrait, c’est à
quelques heures du lancement de cette campagne que le Président de la Cour Constitutionnelle, Robert Dossou sort les décisions de son institution au sujet des différents recours et parmi ces
décisions, celle relative au rejet définitif de la liste Frap de Marcel de Souza.  Tout ceci i frise bien un complot.

Francis Z. OKOYA

 

Partager l’article !
 
Voici comment Yayi, Gnonlonfoun et Dossou ont dribblé Marcel de Souza:
Rejet définitif de la liste Frap pour les élections législatives

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :